mercredi, mai 29, 2024
NationalSociété

L’importation et la vente de véhicules polluants interdites à partir de janvier 2023

L’IMPORTATION ET LA VENTE DE VÉHICULES POLLUANTS INTERDITES À PARTIR DE JANVIER 2023

La politique de réduction des émissions polluantes des véhicules à moteur se concrétise. À partir du 1er janvier 2023, une réglementation interdira l’importation et la vente des véhicules polluants et, à partir de janvier 2024, l’interdiction sera appliquée à l’enregistrement.




Le Royaume du Maroc roulera avec de nouvelles normes antipollution à partir du 1er janvier 2023.

En effet, le ministère du Transport et de la Logistique et le département de la Transition Énergétique et du Développement Durable viennent de signer une décision commune pour interdire, à partir du 1er janvier 2023, l’importation et la commercialisation des véhicules polluants.

La nouvelle réglementation vise à réduire l’impact des gaz à effet de serre sur l’environnement, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

Pour ce faire, la nouvelle loi sera rendue publique au cours de cette semaine. Cette nouvelle réglementation, indiquent les sources du quotidien, s’inscrit dans «le cadre des efforts que multiplie le Maroc pour protéger l’environnement et en application de l’article 24 du décret n°2.10.421 du 29 septembre 2021».

Cet article, rappelle le quotidien, dispose que «les véhicules à moteur ne doivent pas émettre de fumées, de gaz toxiques, corrosifs ou odorants, dans des conditions susceptibles d’incommoder la population, de compromettre la santé et la sécurité publiques ou de porter préjudice à l’environnement».




En ce qui concerne les nouvelles homologations de véhicules neufs, le journal rappelle que «la réglementation a également été renforcée», évoquant dans ce cadre «l’arrêté N°2251.21 du Ministère de l’Equipement, des transports, de la logistique et de l’eau, promulgué le 05 août 2021».

Cet arrêté clarifie «le dispositif réglementaire de la mise en application de la nouvelle norme que devra obligatoirement satisfaire toute nouvelle homologation de nouveau modèle à partir du 1er janvier 2023», indiquent les sources du quotidien.

En raison de la conjoncture de crise dans le secteur des transports, «la nouvelle réglementation ne sera appliquée aux poids lourds qu’après 24 mois pour les nouvelles homologations et 36 mois pour l’enregistrement».

Ces nouvelles dispositions permettront ainsi au Royaume du Maroc de réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement.