lundi, avril 22, 2024
Faits diversInternationalNational

Un MRE raconte son voyage cauchemardesque sur un ferry

UN MAROCAIN RÉSIDANT À L’ÉTRANGER RACONTE SON VOYAGE CAUCHEMARDESQUE SUR UN FERRY

Une traversée Nador-Sète a mis plus de 5 heures à acheminer les passagers entre les deux villes. Un des passagers raconte leur galère.




Lenteur des contrôles et autres procédures d’embarquement, panne de climatisation à l’intérieur, prix élevés des repas… Les passagers d’une traversée Nador-Sète effectuée jeudi 18 août, ont vécu un cauchemar en cette période de retour des Marocains résidant à l’étranger dans leurs pays de résidence. Sur Facebook, un passager marocain raconte la mésaventure. « J’avais un retour Nador-Sète à 19h30 et nous sommes montés dans le bateau presque à 1h00 du matin », écrit-il. Sans climatisation fonctionnelle, il était « impossible de respirer ni à l’intérieur des cabines ni sur le pont du navire », poursuit-il.




Le Marocain résidant à l’étranger a également fustigé la restauration, surtout le prix élevé du menu. Un « menu enfant bambino c’est-à-dire une entrée, un plat et une boisson pour 9,5 euros ». Lors du service, « le personnel chiffrait chaque élément à part ». « J’ai pris une salade de riz, deux assiettes de frites, une assiette de pâtes et deux boissons pour un total de 70 euros », affirme le passager. Une addition trop salée pour le passager marocain qui s’est plaint au capitaine. « Il m’a remboursé une partie de la somme », assure-t-il, ajoutant qu’il a payé son repas au prix de 32 euros.