samedi, juin 22, 2024
InternationalNationalSociété

Opération Marhaba 2022: la police espagnole a du mal à gérer le flux

Opération Marhaba 2022 : la police espagnole a du mal à gérer le flux




Bien avant l’annonce de la reprise du trafic maritime de passagers avec le Maroc depuis Algésiras, le syndicat de police JUPOL a dénoncé le manque de personnel pour faire efficacement face à un afflux important de Marocains, en cette période particulière de fin prochaine du mois de Ramadan et de vacances de Pâques.

« Le manque de personnel dont souffre le commissariat d’Algésiras est critique à la frontière maritime, ce qui laisse présager d’une situation chaotique dès la reprise du trafic de passagers avec le Royaume du Maroc. Plus de 300 policiers ont demandé à quitter le Campo de Gibraltar cet été », explique le syndicat à La Razòn.




Cette insuffisance de main-d’œuvre entraine une surcharge de travail pour les agents, à laquelle s’ajoutent les promesses non tenues du gouvernement concernant la création d’une unité spéciale pour assurer la sécurité dans le Campo de Gibraltar, précise le syndicat de police JUPOL, ajoutant que cette situation déteint sur le travail des agents et sur la qualité des services qu’ils rendent aux citoyens.

Pour toutes ces raisons, le syndicat de police JUPOL exhorte le ministère de l’Intérieur à « créer en urgence et à titre exceptionnel, une unité pour assurer la sécurité à la frontière maritime d’Algésiras, car la police ne dispose pas de suffisamment de personnel pour le faire, encore moins en cette période où sont attendus des milliers de passagers ».