mardi, mai 21, 2024
NationalSociété

Le CNDH se dote d’une unité de préservation de la mémoire et de l’histoire du Maroc

Le Conseil national des droits de l’Homme se dote d’une unité de préservation de la mémoire et de l’histoire du Maroc




Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) met en place une «Unité de préservation de la mémoire et de la promotion de l’histoire marocaine dans ses différents affluents». L’initiative s’inscrit dans la vision adoptée en 2019 par l’institution et dans le cadre de la mise en œuvre des travaux de l’Instance équité et de réconciliation (IER).





L’intérêt est porté ainsi aux recommandations relatives à «la lecture historique des événements notamment en matière des droits de l’Homme, et de la mise en œuvre des travaux de la Commission de suivi des recommandations de l’Instance équité et de réconciliation en rapport avec l’histoire et la préservation de la mémoire», a indiqué le Conseil national des droits de l’Homme. La cérémonie de la mise en place de cette unité de préservation de la mémoire et de l’histoire du Maroc est prévue ce mardi. Elle consacrera la promotion de l’histoire du royaume du Maroc en termes de droits humains et dans ses différents affluents.




L’objectif est aussi de «renforcer son implémentation dans les cursus et les programmes scolaires, dans la perspective de mettre en œuvre une stratégie claire et intégrée qui reflète le processus du développement que connaît le paysage des droits de l’Homme au Maroc», a indiqué le Conseil national des droits de l’Homme dans une note d’information. En plus de la conversion des anciens centres de détention en espaces de mémoire, les actions dans ce sens concernent également «la présentation de recommandations concernant les lois relatives aux musées et à la Fondation nationale y afférente.




Ceci ainsi que la prise en considération de la promotion de l’histoire et la préservation de la mémoire dans le cadre de la vision du Conseil relative au nouveau modèle de développement». Cette unité de préservation de la mémoire et de l’histoire du Maroc constitue, par ailleurs, «un espace de réflexion et de recherche objectives autour des questions de l’histoire du temps présent en rapport avec les enjeux de la consolidation de l’État de droit», mais aussi «un mécanisme d’appui à la recherche dans l’histoire du temps présent et de préservation de la mémoire», conclut le Conseil national des droits de l’Homme.