lundi, juillet 22, 2024
InternationalNationalPolitique

Le Maroc suit de près l’évolution de la situation au Mali

Le Maroc suit de près l’évolution de la situation au Mali, qui vient à la suite de plusieurs semaines de tensions politiques et sociales




Le Royaume du Maroc suit de près l’évolution de la situation au Mali, qui vient à la suite de plusieurs semaines de tensions politiques et sociales, a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.




Le Royaume du Maroc appelle toutes les parties et forces vives maliennes à privilégier l’intérêt supérieur du pays, sa stabilité, ainsi que la quiétude et les aspirations de son peuple, a précisé le ministère dans un communiqué.
Le Royaume du Maroc appelle à une transition civile pacifique, permettant un retour rapide et encadré à l’ordre constitutionnel, a ajouté le ministère, soulignant que le Royaume du Maroc est entièrement confiant que les frères maliens sauront faire preuve de sens de la responsabilité et puiser dans les valeurs de paix et de concorde nationale, enracinées en eux, afin de restaurer la sérénité et la stabilité du Mali, auprès duquel le Royaume du Maroc fut et demeure engagé.




Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a annoncé, tard mardi, sa démission ainsi que la dissolution du parlement et du gouvernement.

“Je voudrais à ce moment précis, tout en remerciant le peuple malien de son accompagnement au long de ces longues années (..) vous dire ma décision de quitter mes fonctions, toutes mes fonctions, à partir de ce moment”, a déclaré le chef de l’Etat dans une allocution diffusée par la télévision publique malienne.
“Et avec toutes les conséquences de droit: la dissolution de l’assemblée nationale et celle du gouvernement”, a-t-il ajouté, quelques heures après avoir été arrêté avec son premier ministre par des militaires mutins.

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta