samedi, mars 2, 2024
Faits divers

Un Américain a volé plus de 10 millions de dollars au nom de la famille royale marocaine

Spread the love

Un Américain a volé plus de 10 millions de dollars au nom de la famille royale marocaine




La Cour fédérale d’Atlanta a condamné, lundi, un citoyen américain à 13 ans et 11 mois de prison, pour escroquerie au nom de la famille royale marocaine. Il a été sommé de verser des dommages de 5,5 millions de dollars en faveur des entreprises lésées.




L’homme de 45 ans, qui se faisait passer pour un riche investisseur membre de la famille royale, invitait ses victimes à lui confier leurs dossiers de crédit, en échange de rémunérations substantielles.
À l’en croire, l’accès au patrimoine de la famille royale lui permettrait de disposer facilement d’assurance caution pour les crédits bancaires.
À l’aide de polices d’assurance falsifiées, Hassan Ra El, aussi appelé Rasheem Harrson Crockett, est parvenu à arnaquer de nombreux chefs d’entreprises.




Ceux-ci se sont laissés prendre au piège, il est parvenu à leur dérober plus de 10 millions de dollars.
Il justifiait les sommes importantes par les commissions de cautionnement ou les primes d’assurance à payer pour couvrir les éventuels incidents de paiement des échéances.
Le récidiviste, fidèle au même mode opératoire depuis plus de 15 ans, avait échappé, en 2006, à la peine de prison, pour le même chef d’inculpation. Depuis lors, Il a dû changer d’identité pour continuer son activité.




À lire aussi:

Les polices du Maghreb mobilisées contre les escrocs de la pandémie





(Photos) Reprise du procès des voleurs de montres du Roi Mohammed VI





Interpellé pour vol, son ADN révèle son implication dans un meurtre en 2009 à Marrakech





Meknès: un banquier vole 2 millions de dirhams à un MRE analphabète





Salé: arrestation de voleurs en « gilets jaunes »





(Vidéo) Salé: Arrestation d’une femme prise en flagrant délit de vol sur une vidéo





D’après le quotidien israélien Haaretz, le Mossad vole des tests de dépistage du Covid-19