jeudi, juillet 18, 2024
NationalsantéSociété

Covid-19: Le Maroc maintient le traitement à la chloroquine

Nouveau coronavirus: Malgré les polémiques, Aït Taleb maintient le traitement à la chloroquine




Alors que son utilisation dans le cadre du traitement du coronavirus fait encore polémique, le Maroc maintient son protocole médical à base de chloroquine contre la pandémie. Le ministre marocain de la Santé explique et défend son efficacité.




Alors que l’OMS a décidé de suspendre temporairement les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine, le Maroc maintient son usage. Le maintien est confirmé par le ministre de la santé, Khalid Aït Taleb. Ce dernier confie toutefois que «les avis divergent. Mais, l’essentiel est que la chloroquine intervient dans l’inactivation virale». «Le virus infecte l’hôte en s’introduisant dans la cellule en plusieurs étapes. Une des étapes est inhibée par la chloroquine», a-t-il insisté. Début du mois de mai, le ministre affirmait à la télévision que l’utilisation de la chloroquine «donne de bons résultats».




Selon ses dires, «tout le monde le constate sur le terrain. Ce n’est pas seulement nous qui le disons, mais le même constat est fait à l’échelle internationale». De plus, selon Aït Tayeb ce traitement peut réduire la charge virale «très rapidement». «Nous avons constaté dès l’adoption de ce traitement le 23 mars, que les patients guérissaient plus vite que ceux admis à l’hôpital avant eux», affirmait-il , soulignant que ce protocole peut réduire la charge virale en 6 ou 7 jours, en plus de permettre au patient de ne pas aller en soins intensifs. La décision récente de l’OMS fait suite à la publication d’une étude dans la revue médicale The Lancet.




L’étude jugea «inefficace voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre le Covid-19», informait l’AFP. De son côté, l’infectiologue français Didier Raoult a critiqué l’articule publié par The Lancet la jugeant « foireuse » car réalisée « par des gens qui n’ont pas vu de patients ». « Comment voulez-vous qu’une étude foireuse faite avec les +big data+ (masse de données) change ce que nous avons? », lance Didier Raoult, de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection à Marseille (sud de la France), dans une vidéo postée sur le site de l’établissement.




À lire aussi:

France: L’hydroxychloroquine interdite contre le Covid-19





Coronavirus: renoncer à l’hydroxychloroquine, l’Algérie dit non à l’OMS






Algérie: le protocole préconisé par le professeur Didier Raoult commence à porter ses fruits





Le coup de gueule de Sarah Bellali, chercheuse marocaine de l’équipe de Didier Raoult





(Vidéo) Un infectiologue marocain remet en cause l’étude de The Lancet sur la chloroquine





(Vidéos) Didier Raoult juge « foireuse » une étude critiquant l’efficacité de la chloroquine





(Vidéo) L’OMS suspend les tests de l’hydroxychloroquine et de la chloroquine contre le Covid-19





Covid-19: le Maroc importe des millions de comprimés d’hydroxychloroquine





Trump révèle qu’il prend de l’hydroxychloroquine à titre préventif contre le covid-19





Covid-19: le ministère de la Santé demande la prescription systématique de la chloroquine





(Vidéo) Des médecins proposent de traiter tous les états grippaux à la chloroquine





France: Une pétition de personnalités médicales pour favoriser l’usage de la chloroquine





(Vidéo) Traitement par chloroquine: Un médecin malade témoigne