jeudi, mai 30, 2024
Société

Les excuses de Sofia Taloni

Sofia Taloni s’excuse




L’influenceuse transsexuelle marocaine résidant en Turquie, Sofia Taloni, qui s’est lancée dans une campagne de dénigrement contre la communauté LGBT au Maroc, s’est confondue en excuses, mercredi 15 mai, pour avoir « encouragé ses abonnés à télécharger des applications de rencontres qui ont ensuite été utilisées pour localiser et lyncher publiquement des homosexuels ».
Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Sofia Taloni dit avoir regretté que ses conseils aient servi à « cibler les hommes gays au lieu de les rapprocher de la société » au Maroc, où l’homosexualité est illégale.




« Mon intention était de normaliser » l’homosexualité « afin que nous cessions de les considérer comme des exclus », assure-t-elle. « Je voulais littéralement que les gens considèrent les homosexuels comme l’homme ou la femme d’à côté et mettent fin au fantasme négatif de savoir qui sont-ils, à quoi ils ressemblent et comment ils vivent », ajoute-t-elle.
Son geste, explique-t-elle dans une réponse écrite adressée à l’agence britannique Reuters, « visait à montrer combien de personnes étaient homosexuelles dans le pays » et à « humaniser » l’homosexualité.









À lire aussi:

La communauté LGBT victime d’une «chasse aux sorcières»: la police ouvre une enquête


 



(Vidéo) Istanbul: une Marocaine en danger de mort suite à une liposuccion