mercredi, juin 19, 2024
InternationalNationalsport

U17 (filles): l’Algérie censure totalement le match contre le Maroc

U17 (équipe féminine): l’Algérie censure le match retour contre le Maroc

Depuis leur arrivée en Algérie, les joueuses de l’équipe féminine marocaine des moins de 17 ans sont confrontées à une série de difficultés. D’une part, elles font face à une véritable censure médiatique, où les informations sur leur présence et leurs performances sont largement restreintes. D’autre part, elles sont soumises à une escorte policière intrusive et dégradante.

Le match retour du 3ème tour des éliminatoires de la Coupe du monde féminine, qui se déroule actuellement en Algérie, en est un exemple frappant. Malgré l’importance de cette rencontre, il est extrêmement difficile pour le public de connaître le score ou de suivre le déroulement du match.

Cette situation contraste fortement avec le match aller, où l’équipe marocaine avait dominé l’équipe féminine algérienne des moins de 17 ans avec un score écrasant de 4 à 0, un match largement diffusé en direct (télévisions, radios, IPTV, Youtube,…). Pourtant, lors du match retour, aucune chaîne de télévision ou station de radio ne diffuse la rencontre, alors que quatre chaînes algériennes diffusent simultanément le derby d’Alger. Cette disparité suggère que les autorités algériennes cherchent à éviter une humiliation publique après la défaite cuisante du match aller.

Le stade Salem Mebrouki à Alger, où se déroule le match, est enveloppé dans un voile de censure imposé par les autorités algériennes. Elles veulent empêcher toute divulgation du score ou du sort des joueuses marocaines. Cette censure est rendue possible par le fait que les règles de la Confédération africaine de football (CAF) ne contraignent pas les pays hôtes à diffuser en direct les matchs de cette compétition à ce niveau.

En conséquence, le public est laissé dans l’obscurité totale, cherchant désespérément des informations sur l’équipe féminine marocaine des moins de 17 ans. Cette équipe, déjà confrontée à des défis sur le terrain, doit également faire face à la junte militaire algérienne qui limite leur visibilité et leur soutien.

Il est important de souligner que les jeunes joueuses marocaines sont escortées par la police et soumises à des fouilles quotidiennes par les forces de sécurité algériennes. Ces fouilles visent à s’assurer qu’elles ne possèdent aucun symbole ou document associé au Maroc, surtout la carte géographique du Royaume, qui est devenue une source de panique et d’angoisse pour les autorités algériennes.




À lire aussi :
On peut censurer le match, mais pas le résultat :

Éliminatoires Mondial U17 : le Maroc bat encore l’Algérie 4 à 0