mardi, mai 28, 2024
InternationalNational

Nasser Bourita s’entretient avec le Premier ministre palestinien

NASSER BOURITA S’ENTRETIENT AVEC LE PREMIER MINISTRE PALESTINIEN

Le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita, s’entretient avec le Premier ministre palestinien, Mohamad Mustafa, sur l’évolution de la situation en Palestine

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, s’est entretenu à Manama avec Mohamad Mustafa, Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et des Expatriés de l’Etat de Palestine. Leur discussion a porté sur plusieurs aspects, notamment le renforcement des relations bilatérales entre le Maroc et la Palestine ainsi que l’évolution de la situation en Palestine.

Dans ses déclarations, Nasser Bourita a réitéré la position constante du Royaume du Maroc, sous la direction du Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods. Le chef de la diplomatie marocaine a souligné le soutien ferme du Maroc à la cause palestinienne, en insistant sur les droits légitimes du peuple palestinien à établir un État indépendant, avec Jérusalem-Est comme capitale, conformément aux frontières de 1967. Cette position reflète l’engagement continu du Maroc en faveur de la justice pour le peuple palestinien.

De plus, Nasser Bourita a condamné vigoureusement les agressions israéliennes et les violations des territoires palestiniens, y compris la ville sainte de Jérusalem et la Mosquée Al-Aqsa. Ces actions, selon Bourita, constituent des violations flagrantes du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU. Le chef de la diplomatie marocaine a souligné que de telles provocations ne font qu’exacerber les tensions et compromettre les efforts de paix dans la région.

En ce qui concerne la récente opération militaire israélienne à Rafah, Nasser Bourita a exprimé sa profonde préoccupation quant à son impact sur la vie d’un grand nombre de Palestiniens, estimant à plus d’un million le nombre de vies en danger. Il a appelé à un cessez-le-feu immédiat, urgent et durable, soulignant l’importance de préserver les efforts continus visant à parvenir à un accord pour résoudre les questions relatives aux otages et aux détenus.

Par ailleurs, Nasser Bourita a également condamné toutes les formes de déplacement forcé, de punition collective et de représailles infligées au peuple palestinien. Le chef de la diplomatie marocaine a insisté sur la nécessité d’assurer un accès sans entraves à l’aide humanitaire pour la bande de Gaza et a souligné l’importance de garantir la durabilité des services fournis par l’UNRWA, l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, au profit du peuple palestinien.

Les deux ministres ont également discuté des provocations récurrentes perpétrées par des colons extrémistes en Cisjordanie, avec le soutien de responsables gouvernementaux israéliens. Ils ont souligné que de telles actions alimentent le conflit et compromettent les efforts de paix dans la région.

Enfin, Nasser Bourita a exprimé sa préoccupation quant à la fermeture de la porte des Marocains à Al-Aqsa, consécutive à l’incursion d’extrémistes israéliens sur le site et au déploiement du drapeau israélien. Cette action a été fermement condamnée comme une provocation supplémentaire dans un contexte déjà tendu.

Dans un élan de solidarité, Mohamad Mustafa a salué la position constante du Maroc en faveur de la cause palestinienne, sous la direction du Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods. Il a également loué les initiatives de l’Agence Bayt Mal Al-Qods Acharif pour soutenir la ville sainte et renforcer la résilience de ses habitants.

Les deux ministres ont réaffirmé la détermination de leurs pays respectifs à poursuivre leur coopération, leur coordination et leur concertation à tous les niveaux, conformément à la vision commune du Roi du Maroc Mohammed VI et du Président de l’État de Palestine Mahmoud Abbas.