mardi, mai 28, 2024
InternationalNationalsport

(CAN futsal 2024) Maroc-Angola : le débriefing du sélectionneur

(CAN FUTSAL 2024) MAROC-ANGOLA : LE DÉBRIEFING DU SÉLECTIONNEUR

Le caractère offensif de l’équipe nationale a été décisif pour remporter le match face à l’Angola, pour le compte de la 1ère journée du groupe A de la Coupe d’Afrique des Nations de futsal Maroc-2024, a affirmé, à Rabat, le sélectionneur national, Hicham Dguig.

S’exprimant lors d’une conférence de presse d’après-match, Dguig a souligné que « le match a été difficile face à l’Angola, une équipe qu’on ne connaît pas bien, mais la pression offensive constante des éléments nationaux a permis de remporter le match ».

« C’était un match plein de suspense qui a été tranché en deuxième période, mais le plus important c’est que nous avons réussi à décrocher les trois points de la victoire », a-t-il indiqué.

« Comme j’ai déjà dit, l’équipe nationale du Maroc est épiée par toutes les équipes qui participent à cette compétition et le fait de ne pas bien connaître notre adversaire du jour ne nous a pas permis de prendre les commandes du match dès le début. Ils nous a fallu plus de temps pour décoder son système de jeu, ce qui a été visible en seconde période où nous avons marqué plusieurs buts pour décrocher la victoire », a expliqué Dguig, ajoutant que « nous avons ajusté notre jeu pour mieux aborder le match ».

Selon lui, « l’important est d’arriver à marquer des buts et je pense que nous allons nous améliorer davantage lors des prochains matchs », notant que « nous avons signé une belle victoire indépendamment du nombre de buts et je pense que les joueurs sont désormais plus confiants et enthousiastes pour disputer les prochaines rencontres ».

Concernant Soufian Charraoui, auteur d’un hat-trick, il a noté que le joueur « a réussi à se débarrasser de la pression due à sa première participation à la CAN et a été à la hauteur en créant la différence », notant que « nous avons réussi à trouver des solutions pour défaire la défense angolaise, grâce notamment à la pression et à la création des occasions récurrentes ».

Pour le sélectionneur de l’Angola, le Portugais Marcos Antunes, « il est difficile de concurrencer le Maroc, l’une des meilleures équipes au monde, et de s’adapter à son jeu », notant que « les capacités individuelles des joueurs marocains ont fait la différence lors de ce match ».

« Nous allons bien préparer le prochain match pour le remporter et garder nos chances lors de cette compétition », a-t-il poursuivi, ajoutant que « sur le terrain, l’équipe du Maroc a été la plus forte, mais ce n’est pas une excuse pour nous, même si nous n’avons pas disputé de matchs internationaux depuis 2021 ».

Marcos Antunes a tenu à saluer « l’organisation exemplaire du Maroc de cette édition, une organisation de classe mondiale ». « Je pense que cette édition de la CAN organisée au Maroc est la meilleure en termes d’infrastructures sportives et de logistique », a-t-il fait remarquer.









À lire aussi :

(Vidéo) CAN futsal : belle entrée en lice du Maroc face à l’Angola