mercredi, avril 24, 2024
insoliteSociété

(Vidéo) Neuralink : un tétraplégique joue aux échecs par la pensée

(VIDÉO) NEURALINK DIFFUSE UNE VIDÉO D’UN HOMME TÉTRAPLÉGIQUE JOUANT AUX ÉCHECS PAR LA PENSÉE

La jeune entreprise américaine Neuralink, fondée par le célèbre entrepreneur Elon Musk, a captivé l’attention mercredi en diffusant une vidéo fascinante. Dans cette séquence, un patient, Noland Arbaugh âgé de 29 ans et tétraplégique suite à un tragique accident de voiture, démontre une avancée extraordinaire : jouer aux échecs simplement par la pensée, grâce à un implant cérébral révolutionnaire.

L’implant, conçu par Neuralink, permet à Arbaugh de contrôler la souris de son ordinateur en utilisant uniquement ses pensées. Mais ce n’est pas tout : il raconte également pouvoir jouer à des jeux vidéo tels que « Civilization », ainsi que d’apprendre de nouvelles langues comme le japonais et le français grâce à cette technologie novatrice.

Dans une vidéo diffusée en direct sur les réseaux sociaux X et Reddit, Arbaugh ne cache pas sa joie, déclarant que cette expérience est tout simplement « folle » et « incroyablement cool ». Souriant de satisfaction, il partage son enthousiasme quant à l’impact positif de cette technologie sur sa vie, allant même jusqu’à plaisanter sur le fait d’avoir acquis des pouvoirs « télékinésiques ».

Lors d’une discussion avec un ingénieur de Neuralink, Arbaugh explique en détail comment cette nouvelle technologie lui a ouvert les portes à une multitude de loisirs et de possibilités. Il décrit également le processus par lequel il peut contrôler le curseur à l’écran, grâce à l’implant qui traduit ses pensées en actions concrètes.

Le représentant de Neuralink s’est engagé à tenir informés les internautes des progrès réalisés par Arbaugh et d’autres patients bénéficiant de cette technologie innovante.

Cette démonstration fait suite aux annonces antérieures d’Elon Musk concernant les avancées de Neuralink. En janvier, Musk avait révélé que la société avait réalisé avec succès son premier implant cérébral sur un patient dans le cadre d’essais cliniques. En février, il avait annoncé que ce patient était désormais capable de contrôler une souris d’ordinateur par la pensée.

Arbaugh a exprimé son engagement envers ce projet en affirmant vouloir participer à quelque chose qui, selon lui, pourrait changer le monde.

Neuralink, dont le siège est à Fremont, en Californie, a obtenu l’approbation de la FDA en mai pour son implant de la taille d’une pièce de monnaie. Cette technologie a également été testée avec succès sur un macaque, lui permettant de jouer à un jeu vidéo sans nécessiter de manette ou de clavier.

L’ambition d’Elon Musk pour Neuralink va au-delà de simplement améliorer l’interaction entre l’homme et la machine. Il vise à rendre cette technologie accessible à tous, en vue de minimiser les risques potentiels liés à l’intelligence artificielle et de favoriser des avancées significatives dans le traitement des maladies neurologiques et psychiatriques.

Récemment, Neuralink a réussi à lever environ 323 millions de dollars auprès d’investisseurs, affirmant son engagement envers des objectifs ambitieux tels que permettre aux patients paralysés de remarcher, restaurer la vue des aveugles et traiter les troubles psychiatriques tels que la dépression.