lundi, avril 22, 2024
EconomieInternationalNational

Gazoduc Nigeria-Maroc : vers la décision finale d’investissement

GAZODUC NIGERIA-MAROC : VERS LA DÉCISION FINALE D’INVESTISSEMENT

Gazoduc Nigeria-Maroc : la décision finale officielle d’investissement d’une valeur de 25 milliards de dollars en décembre 2024

Le directeur général de la Nigerian National Petroleum Company Limited (NNPC) a récemment communiqué que la décision finale concernant l’investissement massif dans le projet du gazoduc reliant le Nigeria au Maroc, évalué à 25 milliards de dollars et qui s’étendra sur plus de 5.700 kilomètres, sera prise en décembre 2024.

Cette déclaration a été faite par Mele Kyari lors d’une conférence aux États-Unis le mardi 19 mars dernier. Il a souligné que ce projet colossal, traversant treize pays africains jusqu’en Europe, est actuellement dans une phase avancée de développement.

Dans ses propos, Mele Kyari a mis en lumière les récents défis géopolitiques qui ont accentué l’importance de garantir la sécurité énergétique avant de s’engager pleinement dans la transition énergétique. Il a également affirmé que le gaz représente le moyen le moins coûteux pour réaliser cette transition, mettant en avant les multiples opportunités qu’il offre.

La Nigerian National Petroleum Company s’engage ainsi à renforcer sa capacité à fournir du gaz sur le marché intérieur et au-delà, soulignant que le Nigeria, en tant que pays riche en ressources gazières, a le devoir d’exploiter ces abondances pour proposer une alternative énergétique fiable.

Par ailleurs, le gazoduc Nigeria-Maroc a été au cœur des discussions entre les ministres de l’Énergie du Maroc et du Nigeria, et fait suite à un entretien entre les dirigeants des deux pays. Ce projet d’envergure, qui parcourra 13 nations africaines* le long de la côte ouest du continent pour approvisionner le marché européen via l’Espagne, devrait avoir une capacité annuelle estimée à 40 milliards de mètres cubes.

*Le pipeline va transporter du gaz à travers les pays signataires, à savoir le Nigeria, le Bénin, le Togo, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Libéria, la Sierra Leone, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Gambie, le Sénégal, la Mauritanie et le Maroc, en plus du Niger, du Burkina Faso et du Mali. Le Gazoduc profitera à 16 pays africains

Il est prévu que le gazoduc Nigeria-Maroc fournisse environ 3 milliards de pieds cubes standard de gaz par jour, marquant ainsi une avancée significative dans le paysage énergétique régional et international.