dimanche, mars 3, 2024
NationalsantéSociété

Médicaments : ouverture d’un Centre de bioéquivalence, le CM6B

Spread the love

MÉDICAMENTS: OUVERTURE DU CENTRE MOHAMMED 6 DE BIOÉQUIVALENCE*

*La bioéquivalence entre le médicament princeps et le médicament générique signifie que la quantité de principe actif disponible (atteignant la circulation sanguine) et la vitesse à laquelle celui-ci atteint la circulation sanguine sont identiques.

La Fondation Mohammed VI des sciences et de la santé a inauguré le Centre Mohammed VI de bioéquivalence le jeudi 23 novembre, sur le campus Anfa-City de l’Université Mohammed VI des sciences et de la santé, en présence de plusieurs acteurs de l’industrie pharmaceutique. Cette initiative s’inscrit dans le cadre des orientations royales visant à garantir l’accès aux soins pour l’ensemble de la population marocaine et représente un soutien significatif pour l’industrie pharmaceutique.

Dans un communiqué, la Fondation Mohammed VI des sciences et de la santé souligne que la création de ce centre témoigne de la volonté de renforcer la souveraineté nationale dans le domaine de la santé. Jusqu’à présent, les industries pharmaceutiques du Royaume du Maroc étaient contraintes de mener des études de bioéquivalence à l’étranger, entraînant des dépenses en devises, des retards administratifs et une rentabilité insuffisante dans la mise sur le marché des médicaments génériques.

Le Centre Mohammed VI de bioéquivalence vise à pallier ces lacunes, optimisant ainsi l’accès aux médicaments. S’étendant sur une superficie de 800 m², le Centre Mohammed VI de bioéquivalence comprend un département d’hospitalisation clinique dédié au séjour des volontaires pendant toute la durée nécessaire de l’étude, ainsi qu’un département réservé au laboratoire de contrôle.




Ce laboratoire comprend des locaux spécifiques pour différentes opérations telles que la préparation des médicaments expérimentaux, une unité de pharmacie pour les médicaments d’urgence, une salle de soins des urgences équipée, un local de stockage des solvants et réactifs, un local pour la conservation des échantillons, un local destiné aux équipements d’analyse, ainsi qu’un local réservé au matériel informatique avec les mesures de sécurité requises.

Le Centre Mohammed VI de bioéquivalence est intégré dans un écosystème comprenant deux hôpitaux universitaires, un laboratoire national d’analyses médicales, une faculté de médecine, une faculté de médecine dentaire, une faculté de pharmacie, une faculté des sciences infirmières et professionnels de la santé, une école supérieure d’ingénieurs en sciences de la santé, et un centre d’études doctorales.

La diversité de ces structures et la présence de ressources humaines qualifiées renforcent la légitimité du Centre Mohammed VI de bioéquivalence, dont l’équipe prend en charge l’ensemble du circuit des études de bioéquivalence, du recrutement des volontaires à la rédaction du rapport final. Cela inclut la préparation des volontaires, l’administration du médicament générique, les prélèvements, l’aliquotage et la conservation, la préparation des échantillons, leurs analyses, ainsi que l’interprétation des résultats.