mercredi, juillet 17, 2024
InternationalNationalSociétéUncategorized

Sahara marocain : Staffan de Mistura va présenter un briefing

SAHARA OCCIDENTAL MAROCAIN : STAFFAN DE MISTURA VA PRÉSENTER UN BRIEFING LE 16 OCTOBRE 2023

LE RAPPORT DE STAFFAN DE MISTURA SUR LE SAHARA MAROCAIN
À la suite de sa tournée dans les régions méridionales du Maroc, Staffan de Mistura, l’émissaire personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, a été chargé de présenter un rapport détaillé devant les membres du Conseil de sécurité. Cette présentation est prévue pour le 16 octobre 2023, comme l’a annoncé le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Dujarric de la Rivière, plus communément appelé Stéphane Dujarric.

LES DÉTAILS DE LA MISSION
Lors d’une conférence de presse, le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, a précisé que l’envoyé personnel rendra compte au Secrétaire général de ses récentes visites dans les régions concernées, ainsi que des réunions qu’il a tenues. Ces activités touchent à leur conclusion, et Staffan de Mistura a l’intention de partager les résultats de ses observations et de ses rencontres avec le Conseil de sécurité lors des consultations programmées pour le 16 octobre.

Pour rappel, la mission de Staffan de Mistura au Maroc a débuté le 4 septembre et l’a conduit dans des villes telles que Laâyoune et Dakhla, où il s’est rendu pour la première fois depuis sa nomination en 2021. Au cours de sa visite, il a évalué le niveau de développement atteint dans les provinces du Sud du Maroc. Il a également examiné des projets d’investissement et d’infrastructures à caractère socio-économique, tout en observant les progrès réalisés dans la mise en œuvre du nouveau modèle de développement pour ces régions, initié en 2015 par le Roi Mohammed VI.

Par la suite, Staffan de Mistura s’est rendu à Rabat pour des entretiens, notamment avec le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

L’OBJECTIF DE LA VISITE
Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une démarche visant à relancer le processus politique des tables rondes, avec la participation du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du groupe séparatiste armé qui se fait appeler « polisario », conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, en particulier la résolution 2654 adoptée le 27 octobre 2022, comme l’a souligné un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

LES ENTRETIENS ET LES RENCONTRES
Staffan de Mistura a continué sa série d’entretiens en rencontrant le chef du groupe séparatiste « polisario », Brahim Ghali, à New York le 11 septembre, puis en discutant avec le ministre algérien des Affaires étrangères, Ahmed Attaf, à Alger le 13 septembre. Ces rencontres avaient pour objectif de mieux comprendre les différentes perspectives concernant la question du Sahara atlantique. Le communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères, publié à l’issue des entretiens avec le diplomate onusien, semble indiquer que l’Algérie persiste à vouloir équilibrer la situation entre le Maroc et le « polisario », tout en rejetant toute implication en tant qu’instigateur du conflit et sponsor des séparatistes. L’Algérie affirme ne pas être partie de ce conflit artificiel alors qu’elle est la principale partie de ce conflit artificiel qu’elle continue d’entretenir. Le but : focaliser l’attention sur le Sahara occidental marocain (en essayant d’avoir un accès à l’océan atlantique) et faire oublier
le Sahara oriental marocain, sujet qui ne tardera pas à revenir sur le devant de la scène, un jour ou l’autre…

LA CLÔTURE DE LA TOURNÉE
Staffan de Mistura a conclu sa tournée en rencontrant le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani lors d’une réunion à Nouakchott jeudi soir. Le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, Stéphane Dujarric, a précisé que cette réunion portait sur la question du Sahara occidental.

CONCLUSION ET PROCHAINES ÉTAPES
Ainsi, le 16 octobre 2023, l’envoyé personnel du Secrétaire général des Nations unies pour le Sahara, Staffan de Mistura, présentera un rapport complet aux membres du Conseil de sécurité, basé sur ses consultations exhaustives avec toutes les parties impliquées dans cette question complexe (Maroc, Algérie, Mauritanie, « polisario »). Ce rapport sera essentiel pour éclairer les discussions et les décisions futures concernant la situation au Sahara marocain, qui est reconnu par une majorité écrasante de nations.





À lire aussi :

(Vidéo) Sahara Oriental marocain: l’Algérie face à la réalité historique