lundi, juillet 15, 2024
Faits diversInternationalNationalSociété

faux passeport algérien de Brahim Ghali: le juge revient à la charge

FAUX PASSEPORT ALGÉRIEN DE BRAHIM GHALI: LE JUGE D’INSTRUCTION RAFAEL LASALA REVIENT À LA CHARGE

LE JUGE D’INSTRUCTION SOLLICITE DES INFORMATIONS SUR L’ENQUÊTE CONCERNANT BRAHIM GHALI
Le juge d’instruction Rafael Lasala, qui supervise l’enquête sur les circonstances entourant l’entrée du chef du Polisario en Espagne en avril 2021, a récemment réitéré sa demande au ministère de la Justice. Sa requête vise à obtenir des informations sur les progrès de l’enquête menée par l’Algérie concernant l’utilisation d’un faux passeport algérien par Brahim Ghali pour être admis dans un hôpital de Logroño en avril 2021.

UN DÉLAI DE QUINZE JOURS FIXÉ POUR DES RÉPONSES PRÉCISES
Dans le cadre de cette demande, le juge a fixé un délai de quinze jours pour que le ministère lui fournisse des informations précises et pertinentes concernant l’enquête en cours.

LA DEMANDE D’UNE COMMISSION ROGATOIRE EN ALGÉRIE
Il convient de rappeler qu’en septembre 2022, le juge d’instruction Rafael Lasala avait déjà sollicité la création d’une commission rogatoire destinée à se rendre en Algérie afin de mener une enquête plus approfondie sur l’affaire du faux passeport. Cette démarche s’inscrivait dans le contexte de la convention d’entraide judiciaire signée en 2022 entre l’Espagne et l’Algérie, convention qui engageait les deux parties à coopérer mutuellement dans des affaires judiciaires. À cette époque, le juge avait également transmis une photocopie du passeport de Brahim Ghali aux autorités algériennes dans le but d’éclaircir les éléments faisant l’objet de l’enquête.

L’APPRÉCIATION DU FORUM CANARIEN SAHRAOUI
La décision du juge d’instruction Rafael Lasala a été saluée par le Forum Canarien Sahraoui, une organisation ayant des liens avec le Maroc. Cette réaction souligne l’importance de cette enquête et la volonté de coopération internationale dans le but de faire toute la lumière sur cette affaire complexe.