jeudi, février 29, 2024
InternationalNationalPolitiqueSociété

Maroc, Roi, Marocains, Sahara : voici ce qu’en pense Sarkozy

Spread the love

LE MAROC, LE ROI MOHAMMED 6, LES MAROCAINS, LE SAHARA OCCIDENTAL MAROCAIN : VOICI CE QU’EN PENSE NICOLAS SARKOZY

«LE TEMPS DES COMBATS»: Voici ce qu’a écrit Nicolas Sarkozy sur le Maroc, sur le Roi, sur les Marocains et sur le Sahara marocain

Nouvel ouvrage de Nicolas Sarkozy : « LE TEMPS DES COMBATS »
L’ouvrage tant attendu de Nicolas Sarkozy, intitulé « LE TEMPS DES COMBATS », publié chez Fayard et comptant 560 pages au prix de 28 €, fait son entrée dans les librairies dès le mardi 22 août. Ce livre offre un aperçu des opinions de l’ancien président français sur divers sujets, dont le Royaume du Maroc, le Roi Mohammed VI et les Marocains. De plus, il soulève la question du « tropisme algérien » d’Emmanuel Macron et presse ce dernier à reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Voici un aperçu des extraits clés.

Le Roi Mohammed 6
Dans son récent ouvrage, Nicolas Sarkozy exprime ouvertement son admiration pour la personnalité du roi Mohammed VI et sa gestion du pays depuis son avènement au Trône. Cependant, il entame son propos en mettant en avant l’importance de préserver l’intégrité de la personne du Souverain, soulignant que cela constitue une limite à ne pas franchir pour tous les Marocains.

Les Marocains sont sensibles, parfois jusqu’à la susceptibilité. Il faut y prendre garde, car la moindre maladresse, fût-elle non intentionnelle, peut avoir des conséquences fâcheuses. Ainsi, le roi est le roi. Il est de surcroît le descendant direct du Prophète», lit-on dans «LE TEMPS DES COMBATS», où il est écrit que «Le président de la République française doit avoir la sagesse de comprendre cette particularité et en tirer toutes les conséquences en matière protocolaire. Nicolas Sarkozy

Le roi Mohammed VI est un homme de large culture et d’une finesse intellectuelle éblouissante. Combien de fois ai-je été impressionné par sa capacité à anticiper les évènements et à garder le cap de sa vision pour le royaume? Nicolas Sarkozy





Nicolas Sarkozy revient sur la façon dont le Roi Mohammed 6 a géré l’épisode du « Printemps arabe »

(Le Roi) me parla longuement de sa volonté de démocratiser et de moderniser le Maroc. Il avait déjà présente à l’esprit la réforme de la Constitution qui permit que, de tous les pays arabes, le Maroc fût l’un des seuls à ne pas connaître de “printemps”. Sa vision de la question des Frères musulmans était audacieuse et prémonitoire: “S’ils gagnent les élections législatives, je nommerai l’un des leurs Premier ministre. Il vaut mieux qu’ils soient confrontés aux réalités du pouvoir plutôt que d’en faire des martyrs en les mettant en prison. Nicolas Sarkozy

«C’est pourtant ce qu’il fit, et quelques années plus tard les Frères musulmans rassemblèrent moins de 10% des suffrages des Marocains! Le pari royal était gagné. Il fut le seul à agir ainsi. Les faits lui ont donné raison», enchaîne l’auteur. «On ne mesure pas assez en France la chance qu’a le Maroc d’avoir un roi comme Mohammed VI. Il est un rempart contre le fanatisme et les extrémistes.» Nicolas Sarkozy

Des regards sur le Maroc et son leadership
Dans cet ouvrage, Nicolas Sarkozy partage ses réflexions concernant le Royaume du Maroc, le Roi Mohammed VI et la population marocaine. Ces extraits offrent un éclairage sur la manière dont il perçoit le pays et son rôle régional. Il appelle la France à ne pas tromper d’amis ni d’ennemis. Nicolas Sarkozy exprime une profonde estime et un grand respect envers le Maroc, son Roi et sa population. L’ancien président français souligne l’importance pour la France de maintenir des relations claires avec ses alliés et ses adversaires, et considère le Maroc comme un allié majeur et un « pays frère » en Afrique du Nord.

«Le Maroc est un pays frère. C’est un égal de la France qui doit désormais être considéré comme tel. Le royaume est devenu une grande puissance africaine. Ses entrepreneurs, ses intellectuels, ses artistes, ses élites n’ont plus rien à envier aux nôtres», écrit Nicolas Sarkozy pour qui «le roi Mohammed VI restera dans l’histoire comme l’un des plus grands souverains marocains». Nicolas Sarkozy

Un appel à reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara
Nicolas Sarkozy pointe également du doigt ce qu’il considère comme le « tropisme algérien » dans la politique d’Emmanuel Macron. Il encourage le président actuel à reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental, soulevant ainsi un enjeu géopolitique majeur. Nicolas Sarkozy encourage Emmanuel Macron, à mettre de côté son « tropisme algérien », qu’il considère comme un choix risqué et préjudiciable. « Un pari perdant. »




Le président Macron n’a pas toujours su trouver les mots ou les gestes que les Marocains attendaient. Son tropisme algérien lui procurera bien des déceptions. C’est sans doute un point de désaccord qui existe entre nous. Je ne crois pas qu’il nous faille multiplier les initiatives auprès des dirigeants algériens dont la représentativité à l’intérieur de leur pays est aussi faible que la popularité. Plus nous essaierons de bâtir une amitié “artificielle”, plus ils la refuseront. Ils ont besoin d’un adversaire pour détourner l’attention de leur peuple de l’échec patent dans lequel ils ont plongé ce pays magnifique, qui compte parmi les plus riches au monde du fait d’un sous-sol regorgeant de matières premières, spécialement dans le contexte énergétique que nous connaissons. (…) «ces initiatives, dont je peux comprendre les raisons et qui partent d’un bon sentiment, sont à mes yeux vouées à l’échec. En outre, elles risquent de nous détourner du Maroc. (…) À ce jeu-là, nous risquons de tout perdre. Nous ne gagnerons pas la confiance de l’Algérie et perdrons celle du Maroc. C’est un pari dangereux, de surcroît condamné d’avance. Nicolas Sarkozy

Des extraits qui piquent la curiosité
Parmi les extraits dévoilés, des passages intrigants donnent un aperçu des réflexions de l’ancien président sur des sujets sensibles. Ces extraits promettent de susciter l’intérêt du public et d’ouvrir des débats.

Un ouvrage qui alimente les discussions
« LE TEMPS DES COMBATS » de Nicolas Sarkozy, par ses extraits révélateurs et ses prises de position, ne manquera pas d’alimenter les discussions politiques et les analyses. Les opinions énoncées par l’ancien président français susciteront probablement des réactions variées au sein de la société et de la sphère politique.

Un regard de l’intérieur sur l’histoire et la géopolitique
Ce livre offre un aperçu des expériences et des réflexions de Nicolas Sarkozy, qui a occupé une place centrale dans la politique française et internationale. « LE TEMPS DES COMBATS » propose un regard de l’intérieur sur l’histoire contemporaine et les enjeux géopolitiques auxquels la France et le monde ont été confrontés.




«Nos frères marocains»

J’ai toujours ressenti cette proximité avec les Marocains. C’est un peuple hospitalier et profondément généreux. Même lorsqu’ils ont peu, ils sont toujours prêts à le partager, à ouvrir leur maison, à entamer la discussion, à offrir ce thé brûlant qui est leur boisson nationale. (…) Le Maroc a réussi son entrée dans le monde moderne sans brader son style de vie, ses traditions, son univers si particulier. Ce n’est pas aux Marocains que l’on a besoin d’expliquer l’importance de la sauvegarde d’une identité nationale. N’est sans doute pas né celui qui voudra la leur faire perdre! La France doit chérir cette relation privilégiée. Elle doit la préserver, car elle ne va pas de soi. Nicolas Sarkozy

Une publication qui fait réfléchir
La sortie de « LE TEMPS DES COMBATS » marque un événement littéraire et politique notable. Le livre de Nicolas Sarkozy promet de faire réfléchir, de susciter des débats et de contribuer aux discussions entourant des sujets cruciaux pour la France et la scène internationale. Nicolas Sarkozy appelle la France à prendre une position claire en faveur de la marocanité du Sahara occidental.

Cette question est centrale pour les intérêts stratégiques du Maroc. Elle permettrait d’éviter une république sahraouie dont la solidité et la pérennité laissent tous les observateurs informés plus que perplexes. Savoir choisir ses amis, ne pas craindre d’encourir le courroux de ceux qui le sont moins, s’inscrire dans une perspective longue, s’appuyer sur l’histoire commune: telles devraient être les boussoles du président de la République (…) S’il est un domaine de la diplomatie française qui mériterait d’être revisité et amodié, c’est celui de notre engagement auprès de nos frères marocains! Nicolas Sarkozy




J’ai voulu prendre le lecteur par la main, lui faire vivre ces années à l’Élysée comme s’il avait été à mes côtés tout au long de ces évènements. Cela m’a paru d’autant plus naturel que cette histoire ne m’appartenait pas davantage qu’à chacun de ceux qui me feront l’immense plaisir de leur lecture. Ces moments partagés, que beaucoup ont gardés en mémoire, constituent une partie de notre patrimoine commun, de notre identité, de nos souvenirs enfouis, mais restent liés à des instants de chacune de nos vies privées. (…) C’est un récit brûlant que j’ai eu tant de plaisir à écrire de la première à la dernière ligne. Le simple fait que vous preniez la peine d’ouvrir ce livre me comble. Partager a toujours été le sens profond de ma vie. J’espère que vous sentirez au travers de ces pages combien j’aime la France et j’ai voulu être aimé des Français. » Le Temps des Combats, parution mardi 22 août aux éditions Fayard. Nicolas Sarkozy