lundi, juillet 22, 2024
InternationalNationalUncategorized

(Vidéo) Maroc: livraison du système de défense israélien Barak MX

MAROC : LIVRAISONS DU SYSTÈME DE DÉFENSE ISRAÉLIEN BARAK MX

Le Royaume du Maroc reçoit les premières livraisons du système israélien de défense antiaérienne et antimissile Barak MX

Le Maroc Modernise son Arsenal de Défense avec le Système Barak MX
L’été 2023 marque un tournant majeur pour le Maroc, alors qu’il commence à recevoir les premières livraisons du système de défense antiaérienne et antimissile Barak MX. Cette avancée stratégique, attendue avec impatience, propulse le Maroc parmi un groupe restreint de nations bénéficiant de cette technologie de pointe, reflétant sa détermination à moderniser son arsenal de défense.

Les « Pentagon Leaks » : L’Origine des Révélations
Cette nouvelle prend racine dans les « Pentagon Leaks », un ensemble de fuites qui ont fait surface en début d’année, mettant en lumière des informations sensibles relatives à divers domaines, dont l’armée américaine et le conflit en Ukraine. Au sein de ces révélations se trouvaient également des détails concernant des accords militaires, parmi lesquels se dessinait la perspective d’Israël fournissant au Maroc le système de défense Barak MX, une alliance qui se concrétise progressivement, avec une mise en œuvre prévue pour la mi-2023.

Le Forum Far-Maroc Confirme les Premières Livraisons
L’attente devenant réalité, le très informé forum Far-Maroc, réputé pour l’exactitude de ses informations (sources sécuritaires et militaires), rapporte que les premières livraisons du système Barak MX sont désormais en cours de déploiement vers le Maroc. Cette initiative découle d’un accord majeur conclu en février 2022 entre le Maroc et Israël, évalué à hauteur de 500 millions de dollars. La conception et la production du système Barak MX reviennent à Israel Aerospace Industries (IAI), sous la direction d’Amir Peretz, ancien ministre de la Défense et fervent défenseur des collaborations militaires entre les deux pays, attaché à ses origines marocaines.


La Polyvalence du Système Barak MX
Le système Barak MX se distingue par sa modularité et sa souplesse d’utilisation, offrant une défense polyvalente contre un large éventail de menaces, incluant missiles et drones. La famille d’intercepteurs Barak d’IAI, composée du Barak-MRAD, du Barak-LRAD et du Barak-ER, est intégrée à ce système, couvrant des distances impressionnantes allant de 35 à 150 kilomètres.




Un Bouclier Avancé pour une Meilleure Protection
Enrichi d’un radar sophistiqué et d’une variété de lanceurs, le système Barak MX assure une protection exhaustive contre une multitude d’aéronefs et d’engins, comprenant des avions de combat, des hélicoptères, des drones, des missiles de croisière et bien plus. L’arsenal du Maroc inclut déjà des drones israéliens Heron, également issus de l’IAI, ainsi que d’autres dispositifs de surveillance et d’interception.

Le Maroc en Avant-Garde de la Technologie Militaire
L’intégration du système Barak MX au sein des Forces armées royales représente un bond en avant majeur dans la concrétisation de leur plan de modernisation de la défense. Cette avancée renforce le statut technologique et militaire du Maroc, le positionnant en tant que pionnier parmi les nations ayant accès à cette technologie avancée. Alors que certaines nations, dont l’Azerbaïdjan, l’Inde et les Émirats arabes unis, bénéficient déjà de ce système, d’autres, telles que la Colombie, devront attendre jusqu’en 2026 pour en faire l’acquisition.

En bref…
Le Maroc marque un pas significatif vers la modernisation et la renforcement de son arsenal de défense avec l’intégration du système de défense antiaérienne et antimissile Barak MX. Cette avancée stratégique témoigne de la détermination du pays à assurer sa sécurité et à s’aligner sur les normes technologiques internationales. En associant sa longue histoire militaire à des partenariats judicieux, comme celui avec Israël, le Maroc se positionne en avant-garde de la technologie militaire, contribuant ainsi à la stabilité régionale et à sa propre sécurité nationale.