lundi, juillet 22, 2024
InternationalNational

Vers une réconciliation entre le Maroc et l’Iran ?

VERS UNE RÉCONCILIATION ENTRE LE MAROC ET L’IRAN ?

Les relations entre le Maroc et l’Iran sont rompues le 1er mai 2018. Les dernières déclarations du ministre iranien des Affaires étrangères laissent envisager une possible réconciliation.

Lors d’une réunion avec des ambassadeurs de pays musulmans à Téhéran, Hossein Amir Abdollahian a souligné que l’Iran se félicitait du développement des relations et de la normalisation avec d’autres pays régionaux et musulmans, y compris l’Egypte et le Maroc. Cette annonce, relayée par des médias locaux, fait suite à la réconciliation entre l’Arabie saoudite et l’Iran quelques mois auparavant. Cette réconciliation a également permis le retour de la Syrie au sein de la Ligue arabe lors du sommet organisé en mai à Djeddah, mettant ainsi fin à une suspension de 12 ans.

La rupture et les motivations du Maroc envers l’Iran

Le Maroc avait rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran en mai 2018. Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, avait justifié cette décision en évoquant les livraisons d’armes iraniennes au Polisario, via un élément lié à l’ambassade iranienne à Alger. Nasser Bourita avait affirmé que le Maroc disposait de preuves irréfutables, de noms identifiés et de faits précis démontrant une connivence entre le Polisario et le Hezbollah, contre les intérêts suprêmes du Maroc.



Une possible réconciliation entre Rabat et Téhéran

Malgré les tensions passées, une nouvelle réconciliation entre le Maroc et l’Iran semble envisageable. Les deux pays ont entamé un dialogue en 2014 en Tunisie, alors que leurs relations étaient rompues depuis 2009. Ce processus a abouti à l’échange d’ambassadeurs, marquant une étape significative dans la normalisation des relations bilatérales.

Perspectives de rapprochement régional et diplomatique

La réconciliation entre le Maroc et l’Iran s’inscrit dans un contexte plus large de développement des relations régionales et de normalisation avec d’autres pays musulmans. Ce mouvement s’ajoute à la réconciliation entre l’Arabie saoudite et l’Iran, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives de coopération et de dialogue dans la région. Ces développements récents témoignent d’une volonté de rapprochement diplomatique entre les pays de la région et d’une recherche de stabilité régionale.