lundi, avril 22, 2024
InternationalNational

(Vidéo) France-Maroc: Les Républicains interviennent

(VIDÉO) LES RÉPUBLICAINS FRANÇAIS PLAIDENT POUR LA RÉPARATION DES ERREURS ET DU MANQUE DE CONSIDÉRATION TÉMOIGNÉ À L’ÉGARD DU MAROC

Le président du parti français Les Républicains (LR), Éric Ciotti, a plaidé, jeudi à Rabat, pour la réparation des erreurs commises et du manque de considération témoigné à l’égard du Royaume du Maroc, soulignant les liens « très puissants » unissant le Maroc et la France.

« Nous devons aujourd’hui faire en sorte que les erreurs commises et le manque de considération témoigné à l’égard du Maroc soient réparés », a affirmé Éric Ciotti dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch.

« Nous avons besoin du Maroc, l’Europe a besoin du Maroc », a-t-il indiqué, précisant que « l’Europe ne peut pas adresser des messages aussi inamicaux à l’endroit du Maroc, nous avons besoin de ce lien si puissant entre le Maroc, l’Union européenne et la France ».

Mettant en avant « l’amitié indestructible » et « ancestrale » entre les deux pays, Éric Ciotti a indiqué que ce lien basé « sur une histoire commune fondée sur une amitié puissante et forte ne pouvait pas et ne devait pas être abîmé ou altéré ».

D’autre part, le président des Républicains s’est félicité du rôle majeur que joue le Maroc sur le continent africain et au Maghreb, notamment dans la régulation des flux migratoires, mettant l’accent sur la nécessité de réinstaller une politique de concertation et de coopération en faveur de ces questions migratoires.




Dans cette perspective, Éric Ciotti a appelé à l’amélioration des relations entre le Maroc et la France, estimant insupportable de mesurer aujourd’hui cette dégradation qui n’est ni bonne pour la France, ni bonne pour le Maroc.

Le président du parti français Les Républicains, en visite au Maroc à la tête d’une délégation du parti, a par ailleurs exprimé le désir de sa formation politique d’établir un partenariat avec le Rassemblement national des indépendants, « qui permettra d’exprimer publiquement avec force notre volonté de travailler ensemble dans l’harmonie de nos valeurs ».

Pour sa part, Aziz Akhannouch a souligné l’importance d’améliorer les perspectives de coopération entre le Rassemblement national des indépendants et Les Républicains, ainsi que les relations entre les deux pays, étant donné que le Maroc reste un grand partenaire de plusieurs pays européens.

« Nous avons d’excellentes relations, nous travaillons ensemble, nous voulons développer encore plus ces relations », a-t-il indiqué, notant que la rencontre a été l’occasion d’échanger sur les questions ayant trait au développement des relations entre l’Europe, le parlement européen et le parlement marocain mais également entre le Maroc et la France.

Concernant les relations avec le parlement européen, Aziz Akhannouch a déploré l’attitude de cette institution à l’égard du Maroc.

« Nous ne comprenons pas ce qui se passe au parlement européen », a-t-il regretté.