mercredi, mai 29, 2024
cultureMusiqueNationalSociété

Maroc : Essaouira célèbre le printemps en musique

MAROC : ESSAOUIRA CÉLÈBRE LE PRINTEMPS EN MUSIQUE

La ville d’Essaouira célèbre, du 27 au 30 avril, le printemps et le patrimoine, avec à la clé un programme riche en concerts, animations et activités culturelles, organisées dans différents espaces et places publiques au cœur de la Médina.

Concocté par l’Association Essaouira-Mogador, l’Association Mogador Cultures et la commune d’Essaouira, ce programme comporte une panoplie d’événements culturels (musique, chant, poésie, etc.).

Le coup d’envoi de cet événement riche en couleur a été donné, jeudi, avec une déambulation musicale de Maâlems gnaouis (Najib Soudani et Abdessalam Banaddi) et de troupes de Aïssaoua, Hmadcha et d’Ahwach de Smimou, outre des chanteurs et musiciens sénégalais, qui ont pris le départ de Bab Sbaa et Souk Jdid pour sillonner les rues de l’ancienne médina au grand bonheur des habitants et des visiteurs nombreux de la cité des Alizés.

Au menu de cette première journée figurait aussi une soirée célébrant l’art gnaoua, meilleur ami du Jazz, deux musiques qui portent en elles une dimension spirituelle certaine.

Ainsi, le maâlem Houssam Guinea a gratifié les mélomanes d’une fusion exceptionnelle entre ces deux genres musicaux.

À cette occasion, le président du Conseil Communal d’Essaouira, Tarik Ottmani a mis en avant la richesse du programme mis en place par les organisateurs pour célébrer à la fois le printemps et le patrimoine souiri, en rassemblant différentes troupes représentant les arts musicaux ancestraux (Gnaoua, Hmadcha, Aïssaoua, Ahwach, Chgouri…), tout en réservant une place de choix à la musique africaine, notamment sénégalaise.

Ottmani, également président du bureau exécutif de l’Association Essaouira-Mogador, a noté que cet événement intervient suite au report de la 20ème édition du Festival Printemps Musical des Alizés.




Le responsable a précisé que les organisateurs ont ainsi décidé de programmer plusieurs activités et une dizaine de concerts aussi bien dans les espaces emblématiques de Dar Souiri et Bayt Dakira, qu’en dehors des murs en investissant les principales places publiques de la médina, afin de permettre au large public parmi les habitants et les visiteurs d’Essaouira, de savourer ces magnifiques spectacles.

Et d’expliquer que l’organisation de cet événement a également coïncidé avec la tenue de diverses activités culturelles par d’autres institutions et acteurs locaux, ce qui conforte davantage la dynamique et l’animation que vit la Cité des Alizés en cette fin de semaine.

Vendredi, une soirée culturelle dédiée au zajal est également prévue, à Bayt Dakira, avec la participation de trois icônes souiries de ce genre artistique authentique et ancestral, à savoir Mbarek Raji, Youssef Srarfi et Naoufal Essaïdi, qui donneront lecture à des poèmes tirés de leurs plus beaux recueils, accompagnés par le luthiste souiri, Abdelmounaim Baino.

Convaincus que la musique ne s’écoute pas seulement dans les salles mais aussi en plein air, les organisateurs ont prévu aussi des concerts dans des places de la médina (place de l’horloge, Bab sbaa, etc.) pour répondre aux différents goûts des mélomanes : Gnaoua, Aissaoua, Hadra ou encore musique sénégalaise.

Toujours durant cette deuxième journée, une cérémonie de lancement des lanternes de la paix sera organisée, le soir, sur la plage de la ville à l’initiative des Associations Marocains Pluriels et Moga-Jeunes, en étroite collaboration avec l’Association Essaouira-Mogador et ce, en faveur de la consécration de la paix dans le monde et du bien-être de l’humanité.




Au menu aussi une soirée dédiée à la musique andalouse avec la participation des meilleurs musiciens et de la chorale de l’Association de la mémoire des jeunes d’Essaouira.

Ce concert dirigé par le grand maître Hamza Jorti offrira l’opportunité aux musiciens et aux interprètes de célébrer leur amour de la musique andalouse et de le partager avec un public passionné.

Un hommage sera aussi rendu aux plus grands noms de la chanson judéo-arabe d’Afrique du Nord comme Lili Labassi, Line Monty, Lili Boniche entre autres. Le Groupe de Rachid Ouchehad emportera, à cette occasion, l’assistance dans un temps où les communautés musulmanes et juives enrichissaient et partageaient un patrimoine culturel commun.

Samedi, et à l’occasion du mois du patrimoine, la direction provinciale de la culture d’Essaouira organisera, avec le concours de l’Association Essaouira Mogador, un grand concert à Dar Souiri, avec au menu une soirée soufie présentée par l’Association des jeunes de l’art authentique, du Samaa et du Patrimoine de la zaouia Kadiria à Essaouira, une soirée mystique aux airs spirituels des Hmadcha, outre un moment fort d’émotion, de partage et de fusion entre les Hmadcha et les Gnaoua.

Pour clôturer en beauté ces évènements et concerts célébrant le printemps dans la Cité des Alizés, l’Association Essaouira-Mogador, en partenariat avec l’Association Mimouna, invite les Cuivres à se produire dimanche en pleine rue.

À cette occasion, le quintette de Cuivres de Abdelali Lmaallem animera un concert festif et haut en couleurs à la place de l’horloge au cœur de la Médina.