lundi, février 26, 2024
InternationalNationalSociété

(Vidéos) «Morocco Arise»: un film de voyage sur le Maroc

Spread the love

(VIDÉOS) «MOROCCO ARISE»: UN FILM DE VOYAGE SUR LE MAROC

Brandon Li, un cinéaste spécialisé dans les documentaires de voyage diffusés sur des chaînes renommées comme National Geographic et BBC, a capturé des images époustouflantes du Maroc lors d’une expédition de six semaines qui l’a conduit à traverser le pays du nord au sud.

Brandon Li, réalisateur de films de voyage diffusés sur les chaînes National Geographic et BBC, a réalisé un film sur le Maroc sans avoir reçu de commande publicitaire.

Ce projet était un rêve de longue date pour le réalisateur, qui a été retardé en raison de la pandémie de Covid-19.

Finalement, à la fin de l’année 2022, Brandon Li a pu parcourir le Maroc pendant six semaines, pour découvrir la population, les traditions et le mode de vie de ce pays qui lui était jusque-là inconnu.

L’inspiration pour ce projet lui est venue de Yassine, un jeune cavalier d’Essaouira devenu célèbre sur Instagram.




En voyant les images de Yassine galopant sur une plage, Brandon Li a décidé de le rencontrer et de le filmer, découvrant ainsi l’art de la fantasia, une tradition équestre qui fait partie intégrante de la culture marocaine.

C’est pourquoi il a choisi de placer cette tradition au cœur de son film. Le réalisateur Brandon Li a réussi à sublimer les magnifiques images du Maroc à travers un montage habilement réalisé, une esthétique soignée et une bande-son digne d’un grand film hollywoodien.

Sans suivre de scénario préétabli, il s’est laissé guider par son inspiration et les personnes qu’il a rencontrées tout au long de son voyage.

À travers son regard, le Maroc se révèle être un pays à la beauté époustouflante, vibrant de la jeunesse de sa population et pétri de traditions perpétuées par le dur labeur de ses artisans, qui contribuent à donner vie à une architecture et un artisanat exceptionnels.

Malgré les nombreuses fois où elles ont été filmées et photographiées, ces scènes de la vie quotidienne marocaine continuent d’inspirer.




Que ce soit la place Jemaâ El Fna à Marrakech, où des danseurs et des musiciens se produisent régulièrement, les rues bleues de Chefchaouen, le dédale de la médina de Fès, les cuves colorées des tanneurs de la ville impériale qui perpétuent le savoir-faire ancestral des artisans marocains, la cité légendaire d’Aït Benhaddou devenue une destination de choix pour les grands tournages, les dunes de Merzouga, les nomades de la région de Zagora dont la vie est rythmée par la recherche d’eau, ou encore la mosquée Hassan II imposante filmée depuis l’eau…

En huit minutes, Brandon Li a brillamment présenté la diversité et la richesse du Maroc. Le hasard a voulu que le voyage de Brandon Li se termine pendant la Coupe du monde de football au Qatar, période pendant laquelle le Maroc accumulait des victoires consécutives.

Le réalisateur ne pouvait pas ne pas inclure les scènes incroyables de la joie collective dans son film.

C’est ainsi que le documentaire se termine avec des images de bonheur intense capturées dans les rues, les cafés et même les dunes de Merzouga, offrant ainsi une fin parfaite à cet hommage éblouissant au Maroc.