jeudi, juin 20, 2024
InternationalNationalSociétésport

Hommage à Larbi Benbarek

MAROC-PÉROU: LES LIONS DE L’ATLAS ET LE STAFF DE L’ÉQUIPE NATIONALE RENDENT HOMMAGE À LARBI BENBAREK

Larbi Benbarek a été la première superstar du football du monde arabe.

Le joueur marocain a eu une carrière très admirée qui l’a vu jouer pour Marseille, l’Atlético Madrid et Les Bleus.

Il a également été le premier entraîneur de l’équipe nationale du Maroc après son indépendance de la France en 1956.

En marge du match amical opposant le Maroc et le Pérou, les Lions ont rendu un hommage mérité à Larbi Benbarek.

Larbi est né à Casablanca en 1914. Comme la plupart des jeunes de son époque, il a appris le jeu dans la rue et a joué pour une série d’équipes de quartier.

En 1930, il rejoint l’équipe de deuxième division Idéal, avant de rejoindre la plus prestigieuse US Marocain (USM), où il a rremporté la fois le championnat et la Coupe d’Afrique du Nord en 1937/1938.

Suite à sa performance pour le Maroc contre une équipe de France «B» en avril 1937, il signe pour l’Olympique de Marseille en 1938 un contrat d’une valeur 50 fois supérieure à son salaire de nettoyeur dans une compagnie de gaz.

Larbi fait une impression immédiate en France.

Il a marqué deux fois lors de ses débuts en championnat et, en l’espace de quatre mois, en tant que citoyen français, il a été sélectionné pour représenter l’équipe nationale des Bleus.

Lors de son premier match, une défaite 1-0 face aux champions du monde italiens à Naples, il s’est aligné aux côtés d’un autre Français noir d’origine coloniale, le défenseur central éduqué au Sénégal Raoul Digne.




En janvier 1939, il réussit un triplé contre la Pologne.

Larbi était une star du football espagnol.

Il a repris sa carrière professionnelle en 1946 au club parisien du Stade Français, marquant 43 buts en 87 apparitions, avant de déménager pour un record de 1 million de pesetas à l’Atlético Madrid en 1948.

Benbarek a marqué 56 buts en 113 matches de Liga.

Avec l’aide du légendaire entraîneur argentin Helenio Herrera, il a inspiré l’Atlético aux titres de champion successifs en 1949/50 et 1950/51.

Un deuxième passage à Marseille a suivi, après quoi Benbarek est retourné au Maroc en tant que joueur puis entraîneur.

Il a été le premier entraîneur de l’équipe nationale marocaine indépendante en 1957.

Benbarek est devenu une figure emblématique du football français, espagnol et marocain et a été l’un des premiers joueurs à migrer d’Afrique vers l’Europe spécifiquement pour jouer au football.

En Espagne, il avait le surnom de « Le pied de Dieu ».

Pelé a déclaré: « Si je suis le roi du football, alors Larbi Benbarek en est le Dieu ».

Le statut de pionnier de Benbarek au Maroc a été reconnu lorsque le Stade Philippe de Casablanca a été rebaptisé Stade Larbi Benbarek.

Malheureusement, après des moments difficiles il est décédé à Casablanca en 1992.

Six ans plus tard, il a reçu l’Ordre du mérite de la FIFA, la plus haute distinction de l’instance dirigeante mondiale, à titre posthume.