samedi, juillet 13, 2024
InternationalNational

(Vidéo) Sahara marocain: les USA réaffirment leur soutien

SAHARA MAROCAIN: LES ÉTATS-UNIS RÉAFFIRMENT LEUR SOUTIEN AU PLAN D’AUTONOMIE ET AU LEADERSHIP DU MAROC ET DE SON SOUVERAIN

Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, a réaffirmé, lundi 20 mars, le soutien de son pays au plan marocain d’autonomie pour clore définitivement le conflit régional autour du Sahara, relevant que les États-Unis «continuent» de considérer ce plan comme «sérieux, crédible et réaliste».




«Le secrétaire a noté que les États-Unis continuent de considérer le plan d’autonomie du Maroc comme sérieux, crédible et réaliste», a indiqué le porte-parole du département d’État dans un communiqué, publié à l’issue des entretiens tenus à Washington entre le chef de la diplomatie américaine et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Durant leurs entretiens, poursuit le communiqué, le secrétaire d’État et le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger ont «affirmé leur plein soutien à l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies, Staffan de Mistura, pour la promotion d’une solution politique durable et digne» à ce conflit régional.

Nasser Bourita effectue une visite de travail à Washington, qui s’inscrit dans le cadre des consultations permanentes destinées à consolider le partenariat stratégique liant le Maroc aux États-Unis et à se concerter sur différentes questions régionales et internationales.




Le Roi Mohammed VI, un «leadership» et une «contribution de longue date» à la paix et à la stabilité régionales

Antony Blinken a également exprimé la «gratitude» des États-Unis au roi Mohammed VI pour son «leadership et sa contribution de longue date» à la promotion de la paix et la stabilité régionales, y compris au Proche-Orient, tout en saluant le «rôle stabilisateur» du Royaume dans la région et en Afrique.

«Le Secrétaire a exprimé sa gratitude pour le leadership de SM le Roi Mohammed VI et Sa contribution de longue date à la promotion de la stabilité et de la paix régionales, y compris Ses efforts pour promouvoir un avenir sûr et prospère pour les Israéliens et les Palestiniens», a indiqué le porte-parole du département d’État.

Au cours des cette rencontre, les deux responsables ont «discuté des efforts visant à faire avancer la paix et la sécurité régionales, reflétant le rôle stabilisateur du Maroc face à une série de défis au Moyen-Orient et en Afrique», a ajouté le porte-parole de la diplomatie américaine.

«Ils ont discuté des préoccupations communes concernant la poursuite de la violence en Israël et en Cisjordanie et des efforts en cours pour désamorcer les tensions», poursuit le communiqué.

La visite de Nasser Bourita à Washington a été marquée par une série d’entretiens avec de hauts responsables américains, aussi bien au département d’État qu’à la Maison Blanche.

Elle a servi d’opportunité pour passer en revue les moyens visant à consolider davantage le partenariat stratégique entre les États-Unis et le Maroc et pour échanger sur les questions internationales et régionales d’intérêt commun.




Un partenariat de «longue date, historique et inébranlable»

La visite vient conférer un nouvel élan au partenariat stratégique solide et multidimensionnel liant les États-Unis et le Maroc.

Les États unis «apprécient profondément le partenariat de longue date, historique et inébranlable avec le Maroc», a indiqué, à cette occasion, le chef de la diplomatie américaine.

Abondant dans le même sens, NasserBourita a souligné que l’amitié entre le Maroc et les États-Unis est solide, et que le partenariat entre les deux pays n’a jamais été aussi fort qu’aujourd’hui, «un partenariat basé sur les engagements communs pour la paix, la stabilité et la prospérité, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI apprécie».

Durant leur rencontre, les deux hauts responsables ont eu l’occasion également de se concerter sur différentes questions régionales et internationales, dont la guerre en Ukraine, le soutien aux élections en Libye et la situation au Sahel.

«Nous avons un partenariat de longue date, historique et inébranlable avec le Maroc, qui a été une force si importante pour la stabilité, la paix, le progrès et la modération – quelque chose que nous apprécions profondément», a souligné le secrétaire d’État américain qui a salué le «leadership dont le Maroc a fait preuve en travaillant sur la normalisation avec Israël et dans des domaines d’une importance capitale pour le monde, notamment le changement climatique et les énergies renouvelables, où le Maroc a été un véritable leader».




L’exemple de l’exercice militaire «African Lion»

Le Maroc et les États-Unis travaillent ensemble dans «tellement de domaines différents», a encore relevé le chef de la diplomatie américaine, qui a cité l’exercice militaire «African Lion» qui sera organisé prochainement au Maroc.

La visite de Nasser Bourita à Washington consacre la dynamique d’échanges réguliers entre le Maroc et les États-Unis, qui s’est considérablement intensifiée, au cours de ces deux dernières années, avec la visite au Royaume de nombreux hauts responsables américains et l’organisation par le Maroc d’importantes manifestations conjointes, dont la réunion ministérielle de la Coalition Globale de lutte contre Daech, en mai et en juillet 2022 ou encore le Sommet d’Affaires USA-Afrique qui a servi de prélude au Sommet des dirigeants USA-Afrique, accueilli par le président Joe Biden en décembre dernier.