vendredi, février 23, 2024
Faits diversInternationalNationalSociété

Maroc: enquête sur la vente frauduleuse de billets pour le mondial 2022

Spread the love

QATAR 2022: LA BNPJ DILIGENTE UNE ENQUÊTE SUR LA VENTE FRAUDULEUSE DE BILLETS

LA BRIGADE NATIONALE DE LA POLICE JUDICIAIRE (BNPJ) A ENTAMÉ DES INVESTIGATIONS SUR LES CIRCONSTANCES DE LA VENTE DE BILLETS POUR LE MONDIAL 2022 À DES SPECTATEURS MAROCAINS. LE DÉPUTÉ MOHAMMED EL HIDAOUI AURAIT ÉTÉ ENTENDU PAR LES ENQUÊTEURS DE LA BNPJ.




La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a diligenté des enquêtes préliminaires sur les circonstances de la vente de billets pour le Mondial à des spectateurs marocains.

Le quotidien arabophone Assabah rapporte que ces billets auraient dû être distribués gratuitement.

Une escroquerie qui a suscité la colère, relayée par de nombreux médias nationaux et internationaux.

Les investigations de la Brigade nationale de la police judiciaire ont débuté par la convocation du parlementaire Mohammed El Hidaoui (Rassemblement national des indépendants) qui aurait été entendu le vendredi 23 décembre.

Le président de l’Olympique de Safi devrait être confronté à des enregistrements audio diffusés sur les réseaux sociaux, dans lesquels les spectateurs marocains étaient invités à se rendre dans des lieux où ils pouvaient acheter des billets pour des matchs disputés par les Lions de l’Atlas.




Le quotidien Al Akhbar souligne que ces billets auraient dû être distribués gratuitement puisqu’ils avaient été réservés par la Fédération royale marocaine de football (FRMF) pour les voyageurs marocains se rendant au Qatar.

Dans l’audio qui a été diffusé à grande échelle sur les réseaux sociaux, une voix nomme des interlocuteurs, en l’occurrence le député Mohammed El Hidaoui ainsi que l’ancien dirigeant d’un club casablancais, membre de la Fédération royale marocaine de football et du Rassemblement national des indépendants.

Il faut rappeler que le Rassemblement national des indépendants a publié un communiqué dans lequel il annonce avoir décidé de déférer le parlementaire précité devant une commission de discipline.