vendredi, juin 21, 2024
NationalsantéSociété

Maroc: « l’état d’urgence n’a plus aucun sens »

Maroc : « l’état d’urgence n’a plus aucun sens »




Au Maroc, la prolongation par le conseil du gouvernement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’à fin mai afin de freiner la propagation du coronavirus dans le royaume est vue d’un mauvais œil.

Des parlementaires estiment que cela n’a plus aucun sens, quand on sait que la situation épidémiologique du pays est très stable et que le monde est entré dans la phase de coexistence avec l’épidémie.

« Les recommandations émises par le Comité scientifique sur le coronavirus ne vont plus vers la rigueur. Nous avons soumis une proposition pour reconsidérer l’urgence sanitaire il y a deux mois, mais sans interaction », a déclaré à Hespress Rachid Hamouni, chef de l’équipe Progrès et socialisme à la Chambre des représentants.

Selon lui, la décision de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire (du 30 avril à 18H00 jusqu’au 31 mai à 18H00) est étrange compte tenu de l’ouverture des frontières, des mosquées et des stades, avec de nombreuses autres mesures d’atténuation.




« L’état d’urgence n’a plus aucun sens, et il doit être retiré », a fustigé pour sa part Nabila Mounib, secrétaire générale du Parti socialiste unifié (PSU).

Pour étayer ses propos, elle a expliqué que de nombreux spécialistes estiment que le monde est entré dans la phase de coexistence avec l’épidémie.

« La situation actuelle n’appelle pas cette prolongation », a ajouté la femme politique, notant que « la question a été comprise lors des débuts du virus, sans en connaître tous les détails, mais maintenant il s’avère que ce n’est pas dangereux ».

Selon elle, l’État est conscient de ce dossier, et a permis à de nombreux espaces de s’assouplir, mais il veut exploiter l’état d’urgence pour restreindre les libertés et les oppositions sérieuses, ainsi que pérenniser l’absence d’une véritable stratégie de santé.