dimanche, juin 23, 2024
Faits diversNationalSociété

Casablanca: Plusieurs personnes arrêtées pour avoir mangé durant le ramadan

Plusieurs personnes arrêtées à Casablanca pour avoir mangé durant le ramadan




Plusieurs personnes ont été arrêtées dans un café à Casablanca pour avoir mangé durant le mois de ramadan. Au Royaume du Maroc, rompre le jeûne du ramadan en pleine journée sans aucun motif légitime est passible de sanctions. C’est le cas de ce groupe de Marocains arrêtés par la police après avoir surpris sur les réseaux et les réseaux de messagerie instantanée des appels à rejoindre un café à Casablanca pour rompre le jeûne. Dans le passé, de nombreux Marocains avaient été arrêtés puis condamnés par la justice pour avoir mangé durant le mois de jeûne.




En avril 2021, un jeune avait été condamné à une peine de deux mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende de 500 dirhams par le tribunal de Marrakech pour avoir mangé publiquement durant le mois de ramadan. Au Royaume du Maroc, selon l’article 222 du Code pénal, celui qui est « connu pour son appartenance à la religion musulmane, et qui krompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du ramadan, sans motif admis par cette religion, est puni de l’emprisonnement de un à six mois ». Cette peine est assortie d’une amende pouvant atteindre 120 dirhams (12 euros).