mercredi, juillet 24, 2024
InternationalNationalPolitique

Joe Biden: la reconnaissance US de la marocanité du Sahara, décision d’un État, pas d’une personne

Joe Biden: la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, décision d’un État et non d’une personne




La nouvelle dynamique des relations diplomatiques entre le Maroc et les USA se poursuivra sous l’ère de Joe Biden, fraîchement investi 46ème président des États-Unis. Le Maroc demeure toujours un allié stratégique.




La décision de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara ne sera jamais remise en cause par le nouveau président américain Joe Biden, devenu, ce mercredi, 46ème président des États-Unis d’Amérique.
C’est ce que des sources diplomatiques ont confié au journal israélien Maariv. Bien plus, la nouvelle dynamique des relations diplomatiques entre le Maroc et les USA a été chaleureusement accueillie par le nouveau locataire de la Maison blanche.
Ce dernier considère le Maroc comme un allié stratégique sur lequel il faut compter comme interlocuteur principal dans la zone de l’Afrique du Nord. Autant dire que les décisions actées dans ce cadre par le désormais ancien président des USA, Donald Trump, resteront en vigueur, rapporte le quotidien Al Akhbar.




Dans ce sillage, rappelle le quotidien, le texte de la proclamation émise par l’ancien président américain Donald Trump reconnaissant la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara a été distribué aux 193 États membres des Nations-unies, en tant que document officiel du Conseil de sécurité, dans les six langues officielles de l’ONU.
Kelly Craft, représentante permanente des États-Unis auprès des Nations-unies, qui a distribué le document, précise, dans une lettre accompagnant le texte de la proclamation américaine que, le 10 décembre 2020, l’ancien président Donald J. Trump a reconnu que «l’intégralité du territoire du Sahara occidental fait partie du Royaume du Maroc».
Cette lettre a été adressée au président du Conseil de sécurité et une copie a été aussi envoyée au Secrétaire général de l’ONU.




La représentante permanente des États-Unis auprès des Nations-unies souligne dans la lettre que la proclamation américaine affirme que la proposition marocaine d’autonomie est «le seul fondement d’une solution juste et durable au différend portant sur le territoire du Sahara occidental».
De même, cette proclamation réaffirme le soutien des États-Unis à «la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable au différend sur le territoire du Sahara occidental».
Dans ce document, rappelle encore le quotidien, «les États-Unis estiment qu’un État sahraoui indépendant n’est pas une option réaliste pour résoudre le conflit et qu’une véritable autonomie sous souveraineté marocaine est la seule solution possible».