vendredi, mai 24, 2024
NationalSociété

Flambée des prix des figues de barbarie

Forte hausse du prix des figues de barbarie




En raison de la baisse de la production, les prix atteignent des niveaux astronomiques. Les perturbations du transport n’arrangent pas les choses.




Flambée des prix de la figue de barbarie! L’Économiste, dans son édition du jour, relève que les tarifs de ce fruit, prisé par les Marocains, avoisinent ceux des fruits exotiques, voire plus. Le journal donne l’exemple des grandes surfaces qui affichaient pas moins de 35 DH/kg pour des fruits dénués d’épines.
Le quotidien va même plus loin affirmant que « les rares vendeurs ambulants proposent les gros calibres à 3 DH/pièce. Alors que les moyens et petits sont négociés entre 1 et 1,50 DH.
Il y a trois ans, ces prix étaient compris entre 0,50 et 1 DH ». L’Économiste attribue cette tendance haussière « aux infestations de cochenilles du cactus qui a fini par décimer entre 30 et 50% des cultures ». Cela s’est traduit, selon le quotidien, par l’arrachage de près de 2.000 km linéaires de cactus.




C’était dans le cadre de la lutte contre ce ravageur. Il affirme que le ministère de l’Agriculture a mobilisé 80 millions de DH pour lutter contre ce fléau avec comme objectif d’atteindre 160.000 ha de plantations à l’horizon 2020.
Le journal parle en plus de la lutte chimique qui a porté sur près de 8.000 kilomètres linéaires de plantations, de la lutte biologique contre le ravageur avec des essais menés avec une coccinelle prédatrice qui se sont révélés encourageants. En dépit de ces efforts, le quotidien relève que les résultats sont en deçà des espérances.
La rareté du produit en est une preuve manifeste. Ceci dit, le journal relativise la situation, « qui n’est pas si alarmante. Elle a été plutôt exacerbée par la pandémie du coronavirus dont l’impact a été déterminant sur le transport ».




À lire aussi:

(Vidéo) Région du nord du Maroc: la cochenille attaque les figues de barbarie





Clémentines et mandarines: le Maroc toujours 4ème producteur mondial





Le Maroc est le 5ème producteur mondial d’huile d’olive