samedi, juillet 20, 2024
NationalSociété

Interdiction de certains déplacements inter-villes: qu'en est-il des vols domestiques?

Interdictions de déplacements inter-villes: grand cafouillage sur les vols domestiques




Alors que Royal Air Maroc (RAM) assure n’exiger aucun document spécial en dehors du billet d’avion et d’une pièce d’identité, son rival direct sur le marché intérieur, Air Arabia, estime que les passagers doivent obtenir une autorisation de déplacement auprès des autorités locales.




La suspension de la circulation de et vers huit villes marocaines semble exclure les déplacements par voie aérienne. En tout cas, tous les vols domestiques programmés par les deux compagnies RAM et Air Arabia ont été maintenus, y compris ceux desservant les aéroports des villes concernées par les nouvelles restrictions.
Restrictions ayant fait l’objet d’un communiqué conjoint des ministères de l’Intérieur et de la Santé, publié dimanche 26 juillet en début de soirée. «Il suffit de présenter son billet d’avion et une pièce d’identité pour prendre son vol», confirme une source autorisée à RAM. En revanche, les clients de Air Arabia sont soumis à un traitement différent.




«En raison de la fermeture des accès de/vers Casablanca, Tanger, Tétouan, Marrakech, Fès, Meknès, Berrechid et Settat, les passagers doivent se munir d’une autorisation délivrée par les autorités locales pendant tout le voyage», peut-on lire dans un message diffusé sur le site web de la compagnie low cost.
Par ailleurs, s’agissant des voyageurs rentrant au Maroc à bord des vols spéciaux de RAM et de Air Arabia, et qui sont appelés à se déplacer par voie terrestre jusqu’à leur destination finale, le ministère de l’Intérieur a installé des cellules spéciales dans les aéroports, chargées de délivrer les autorisations nécessaires aux passagers concernés.