vendredi, juin 21, 2024
InternationalNational

Espagne: un trafic d’espèces protégées vers le Maroc démantelé

Espagne: un réseau de trafiquants d’espèces protégées vers le Maroc démantelé




La Garde civile a démantelé un réseau criminel spécialisé dans le trafic illicite d’espèces protégées qu’il exportait vers des pays comme le Maroc.




Dans le cadre de l’opération ORATRIX, 23 personnes spécialisées dans le trafic illégal d’espèces protégées ont été arrêtées. L’origine de la commercialisation de ces espèces a été localisée dans le sud de l’Espagne.
En tout, 280 espèces protégées ont été saisies par la Garde civile. Au nombre de celles-ci, on trouve des aras, des perroquets et des cacatoès. Une documentation abondante ainsi qu’une forte somme d’argent ont été également saisies. 
Les mis en cause, sous couvert de faux documents, ont élevé pendant des années des paires d’espèces qu’ils ont ensuite tenté de vendre sur le marché noir. Ces espèces exotiques sont très recherchées et leur exportation de l’Espagne vers le Maroc a été établie.




Dans leurs manœuvres, des aras et d’autres espèces de moindre valeur ont été mis en vente sur Internet pour appâter des internautes qui sont tombés nombreux dans le piège. Ils n’ont jamais reçu leurs oiseaux.
Ce commerce illégal rapportait aux mis en cause un chiffre d’affaires de plus de 100 000 euros par an. De plus, l’estimation de la valeur des oiseaux saisis est de l’ordre de 550 000 euros.
Au cours des dernières années, la criminalité environnementale est devenue l’une des activités les plus lucratives, créant des mouvements de plusieurs milliards d’euros chaque année. En termes de crime organisé, elle constitue, avec la traite des êtres humains et le trafic de drogue, l’une des menaces les plus importantes au monde.




À lire aussi:

(Vidéo) Une douzaine de crocodiles quittent la France pour le Maroc