vendredi, mai 24, 2024
Politique

10 Marocains dans le nouveau gouvernement israélien

Nouveau gouvernement israélien: le tiers des ministres d’origine marocaine




Le parlement israélien a approuvé, dimanche, le nouveau gouvernement d’union nationale du Premier ministre Benjamin Netanyahu, mettant ainsi fin à plus d’un an d’impasse politique.
Netanyahu a nommé 34 ministres dans le nouveau gouvernement, dont dix sont d’origine marocaine. Pas sûr que cette caractéristique suffira à tempérer les pulsions racistes et expansionnistes de leur chef de gouvernement.
La Knesset israélienne a finalement approuvé, dimanche 17 mai, le gouvernement d’union nationale, formé par Benjamin Netanyahu et son ex-rival, Benny Gantz. 10 ministres, d’origine marocaine, figurent dans cette liste.




Après plus d’une année de tergiversations et trois suffrages, 73 députés au sein du parlement israélien viennent d’entériner la liste définitive du nouvel Exécutif de l’État hébreu, qui sera dirigé pendant 18 mois par Benjamin Netanyahu avant de céder la place à Benny Gantz.
Constitué de 36 ministres, triés équitablement au sein du Likoud de Netanyahu et de la formation centriste de Gantz, le plus large gouvernement de l’histoire du pays, appelé gouvernement « d’union et d’urgence » appelé à faire face à la pandémie du coronavirus, comprend 10 membres d’origine marocaine.




Ci-après la liste des 10 personnalités politiques, d’origine marocaine, chargées par le premier ministre israélien de portefeuilles ministériels:
– Amir Ohana : ministre de la Sécurité intérieure, né à Bir Sabaa, en 1976, de parents marocains
– Arié Dery : ministre de l’Intérieur, originaire de Meknès
– Miri Regev : ministre des Transports et des infrastructures, née à Kariat de père marocain et mère espagnole
– Amir Bertz : ministre de l’Économie et de l’industrie, né en 1952 à Bejaad
– Rafi Peretz : ministre des Affaires d’Al Qods et du patrimoine, né à Al Qods, en 1956, de parents marocains




– Orly Levy Abekasis : ministre du renforcement et de la promotion communautaire, née en 1973 de parents marocains
– Merav Cohen : ministre de l’Égalité sociale, née à Al Qods en 1983, de parents marocains
– Michael Biton : ministre chargé des questions civiles, né en 1970 de parents marocains
– David Amsellem : ministre chargé des relations avec le parlement, né à Al Qods en 1960, de parents marocains
– Makhlouf Zohar : représentant de l’alliance au parlement, né en 1980 de père marocain et mère tunisienne.




À lire aussi:

L’UE exige d’Israël de revenir sur ses plans d’annexion de territoires palestiniens occupés





La France a aidé Israël à rapatrier ses ressortissants coincés au Maroc





L’Exécution par Israël de ses plans d’annexion des territoires palestiniens occupés est un “crime de guerre”





Des israéliens bloqués au Maroc sont repartis à Tel-Aviv





(Vidéo) En darija, la présentatrice d’une tv israélienne souhaite longue vie à une marocaine juive





Ministres arabes des AE: le plan israélien d’annexer des terres, nouveau crime de guerre





(Vidéo) Dans un hôpital israélien, une épidémiologiste arabe à la tête de la lutte anticovid-19





La Ligue arabe dénonce la confiscation des terres palestiniennes par Israël





Le Maroc mécontent d’un accord entre Israël et les Emirats Arabes Unis





Basée sur une technologie israélienne, l’appli de gestion du déconfinement fait polémique au Maroc





D’après le quotidien israélien Haaretz, le Mossad vole des tests de dépistage du Covid-19





Covid-19: en Israël, le ministre ultra-orthodoxe de la Santé sous le feu des critiques





(Vidéo) Covid-19: En Palestine à Gaza le blocus israélien fait craindre un désastre humanitaire





Israël arrête de fournir des produits d’hygiène aux prisonniers palestiniens





Covid-19: Le Haut tribunal Rabbinique au Maroc appelle au respect des mesures préventives





La journée de la terre en Palestine, l’occasion de défendre le droit à un État indépendant





Un musulman et un juif prient contre le COVID-19 et mettent la toile en émoi