dimanche, mai 26, 2024
EconomieInternationalNationalSociété

Stock stratégique de 50 millions de masques, production de 10 millions par jour et exportation

Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique a annoncé que le nombre d’usines du Royaume produisant des masques bavettes est passé à 23 unités.




Ce qui se traduit par la confection de 10 millions de masques par jour, a précisé Moulay Hafid Elalamy. Et de souligner, lors de la session hebdomadaire consacrée aux questions orales, sous l’Hémicycle cet après-midi du lundi 11 mai, que le marché local ne peut épuiser ces 10 millions de masques de protection quotidiennement.
Ces masques sont maintenant disponibles dans les officines et, répondant à la demande des pharmaciens, ce sont 6 millions d’unités qui étaient distribuées par jour. Ensuite, ce chiffre a été revu à la baisse pour devenir 4 millions de masques, alors qu’actuellement, il n’est plus que de 2 millions, a expliqué MHE.




“Nous sommes encore soumis à l’état d’urgence sanitaire et nous devons être fin prêts à affronter toute éventualité”, a prévenu le ministre. Un stock stratégique de 50 millions de masques est emmagasiné pour l’après état d’urgence et la décision a été prise,dimanche 10 mai, de se lancer dans l’exportation de masques de protection vers l’étranger, a-t-il indiqué.
Et selon le ministre, la France compte parmi les pays intéressés par les masques”made in Morocco” et ce, après s’être assurée qu’ils répondent aux critères français, sachant que chaque pays a ses propres critères. Malgré l’exportation de masques marocains, le Royaume continuera à en confectionner 10 millions par jour.




“Mais au cas où nous aurions besoin de masques pour la demande interne, nous cesserions d’en exporter. Les Marocains avant toute autre considération!”, a tenu à affirmer MHE. Cependant, il n’est nullement question d’exporter les masques en tissu tissé,dont 10 millions sont confectionnés par jour, car le marché local en a grandement besoin.
Ceci, malgré les demandes pressantes, dans ce sens, de plusieurs entreprises, a encore précisé le ministre. Cette demande ne pourrait être satisfaite que si le nombre de masques en tissu confectionnés par jour atteignait les 15 millions. Actuellement, ce sont 50% de masques qui peuvent être exportés.




“Mais en cas de besoin, même cette moitié de la production ne sera plus exportable”, a martelé le responsable gouvernemental. Enfin, Moulay Hafid Elamamy a exprimé son grand étonnement que certaines entreprises demandent au Royaume pourquoi il refuse d’ouvrir toutes grandes les portes de l’exportation de ses masques.
Lesquelles entreprises font état de cela, via des médias, dans le dessein de mettre une sorte de pression sur le Maroc. “Nous leur disons qu’aucune espèce pression ne nous fera changer d’avis. Les Marocains, d’abord! Et l’exportation ensuite quand nous parviendrons à l’autosuffisance en matière de masques de protection”, a conclu le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.




À lire aussi:

Officiel: le Maroc autorise l’exportation de masques à l’étranger





Covid-19: des détails sur les masques marocains pour l’armée française





(Documents) Les masques marocains homologués par l’armée française en vue de les importer





La France fait appel au Maroc pour des masques de protection