mercredi, avril 24, 2024
NationalSociété

Ramadan: l'affluence vers les souks est un danger en cette période de crise sanitaire au Maroc

À l’approche du Ramadan, les Marocains sont pris d’une fièvre acheteuse qui provoque une affluence massive vers les souks. Or, cette violation de l’état d’urgence sanitaire pourrait s’avérer fatale.




Forte consommation et renchérissement du panier de la ménagère: le Ramadan sera, comme chaque année, le mois de la surconsommation, qui l’emporte immanquablement sur le volet spirituel du mois sacré. Une habitude qui provoque une grande affluence vers les souks, notamment dans les quartiers populaires.
Or, en cette période d’état d’urgence sanitaire et de confinement général décrétés dans le pays pour endiguer la pandémie du Covid-19, ces attroupements massifs autour des vendeurs d’épices et autres produits alimentaires prisés à cette époque de l’année, sont un danger.




Ils pourraient même être fatales à la population, rapporte Assabah dans son édition de ce jeudi 23 avril. En effet, font remarquer les sources du quotidien, les va-et-vient des ménagères dans les ruelles de Lissasfa et dans d’autres quartiers populaires de Casablanca interpellent à plus d’un titre.
À croire, ironise le quotidien, que le coronavirus ne se propage pas durant la journée. Et de citer des habitants qui respectent le confinement: «Le risque de contamination au nouveau coronavirus n’existe-t-il pas et le virus ne se propage-t-il pas le matin et l’après-midi dans les rues et les boulevards?»




Les sources du quotidien s’interrogent également sur le laxisme des autorités locales, qui ferment les yeux sur ces comportements dangereux.
Toutefois, note le journal, le confinement est globalement respecté dans la capitale économique du pays. Et, contrairement à ce que pourraient laisser croire ces ruées insolites sur les marchés, aucune pénurie ne se profile à l’horizon et l’offre en produits alimentaires couvre largement les besoins estimés.




À lire aussi:

À la veille du Ramadan, l’ONU réitère l’appel à un cessez-le-feu mondial





Ramadan au Maroc: voici la date de l’observation du croissant lunaire





Le ramadan commence le 24 avril au Maroc





Les imams marocains ne viendront pas en France durant le ramadan





Ramadan 2020 en France: la date confirmée par le CFCM





France: les rassemblements pendant le Ramadan interdits si le pays est toujours confiné