dimanche, mai 26, 2024
InternationalNationalSociété

Melilla ne veut plus des 300 Marocains bloqués

Plus de 300 Marocains bloqués à Melilla: le gouvernement local n’en veut plus




Plus de 300 Marocains, bloqués à Melilla depuis l’annonce de la fermeture des frontières aériennes et terrestres le 13 mars dernier, vivent dans des conditions difficiles, ballottés entre plusieurs campements de l’enclave.
Indésirables par le gouvernement local, qui a chargé son responsable de Santé publique d’adresser un courrier officiel aux autorités marocaines, les ressortissants marocains ont été regroupés dans un local militaire, avant d’être transférés dans un campement sportif au quartier résidentiel Real.




Mais la proximité avec les habitations a déclenché la colère des riverains, forçant les autorités à ériger des tentes à l’écart.
Logés entre deux casernes à Quino Pino, les 300 Marocains vivent dans une promiscuité honteuse.
Femmes, enfants, ouvriers et fonctionnaires se partagent cet espace exigu qui ne répond à aucune norme d’hygiène, en attendant que les autorités marocaines prennent l’initiative d’ouvrir, même temporairement, le passage Beni Nsar.




À lire aussi:

Une dotation touristique exceptionnelle accordée aux Marocains bloqués à l’étranger





(Vidéo) Dans une Espagne confinée, les saisonniers marocains doublement victimes





Prise en charge de 60 citoyens marocains bloqués en Mauritanie





Les MRE pourront-ils venir cette année au Maroc ?





Les MRE ne pourront pas passer par l’Espagne pour venir au Maroc cet été





Des clandestins marocains reviennent au Maroc à la nage





Des Marocains nagent plusieurs kilomètres de Sebta vers Fnideq pour rejoindre le Maroc





Insolite: des immigrés clandestins paient 60.000 dirhams pour rentrer au Maroc






Italie: des MRE victimes d’arnaques, en pleine crise de Coronavirus





(Vidéo) Qu’en est-il des touristes marocains bloqués à l’étranger?






« Les MRE ne peuvent pas revendiquer un droit de rapatriement » au Maroc