jeudi, avril 18, 2024
Société

(Vidéo) Covid-19: propos racistes sur LCI: le club des avocats au Maroc porte plainte

Des propos racistes tenus par deux médecins français sur la chaîne d’informations en continu LCI, le mercredi 1er avril, ont provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Le Club des Avocats au Maroc vient de porter plainte à Paris, auprès du procureur de la République.




Des propos indignes ont été tenus sur LCI par Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation à l’hôpital Cochin de Paris, et Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm, qui ont évoqué tous deux, le mercredi 1er avril dernier, sur cette chaîne d’informations en continu, la possibilité de mener des études de tests sur un vaccin contre le coronavirus sur des êtres humains en Afrique.





« Si je peux être provocateur, est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique, où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation? Un peu comme c’est fait d’ailleurs pour certaines études sur le Sida. Chez les prostituées, on essaye des choses parce qu’on sait qu’elles sont hautement exposées et qu’elles ne se protègent pas », propose le médecin. Et le chercheur de compléter cette « pensée »: « vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique ».
Au Maroc, le Club des Avocats a décidé de réagir, en déposant une plainte auprès du Procureur de la République au parquet de Paris.
Le Club des Avocats du Maroc a décidé de porter plainte contre la chaîne d’informations en continu LCI, qui appartient au groupe TF1, pour diffamation raciale. Et il n’y pas que le racisme, il y a aussi la dégradation des Africains et des Africaines, ravalés au rang de cobayes.









Cette plainte doit être déposée par Me Mourad Elajouti et Me Saïd Maach, avocats au barreau de Casablanca.
Ces propos d’une confondante bêtise, et d’une haine absurde, ont provoqué un vrai tollé sur les réseaux sociaux.
Ce vendredi 3 avril, des images de notre continent, l’Afrique, portant cette inscription: « Nous ne sommes pas des rats de laboratoire », commencent à inonder la toile.





À lire aussi:

Covid-19: l'OMS avait raison, les contaminations explosent en Afrique





(Vidéo) Un caïd à des migrants: "Bienvenue dans votre deuxième pays africain"





Coronavirus: les contaminations explosent et l’Afrique passe le cap des 1000 cas





Covid-19 au Sénégal: Les patients traités avec l’hydroxychloroquine guérissent plus vite





Le Covid-19, révélateur des défaillances de la santé publique au Maghreb