jeudi, juillet 18, 2024
InternationalNational

Sahara: les pays du Golfe réaffirment leur soutien au Maroc au C24

Sahara: les pays du Golfe réaffirment leur soutien au Maroc au C24

C24*: Le Conseil de coopération du Golfe réaffirme ses positions en soutien à la marocanité du Sahara

*Le Comité spécial chargé d’étudier la situation en ce qui concerne l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux est également appelé Comité spécial de la décolonisation ou Comité spécial des Vingt-Quatre.

Les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG*) ont réitéré, dans une déclaration lors de la session ordinaire du Comité des 24 de l’ONU à New York, leurs positions constantes en soutien à la marocanité du Sahara et à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

*Le Conseil de coopération du Golfe est composé de 6 États : l’Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar.

Dans une déclaration lors de la session ordinaire du Comité des 24 de l’ONU à New York, les six pays du Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont une nouvelle fois exprimé leur soutien à la marocanité du Sahara et à l’intégrité territoriale du Royaume.

Dans cette déclaration, dont lecture a été donnée par le représentant du Qatar au nom de son pays et des Émirats arabes Unis, du Bahreïn, du Koweït, de l’Arabie Saoudite et du Sultanat d’Oman, les pays du Conseil de coopération du Golfe réaffirment «l’importance du partenariat stratégique spécial entre le Conseil et le Royaume du Maroc et de la mise en oeuvre du plan d’action commun, ainsi que les positions du Conseil de coopération du Golfe et ses décisions constantes en soutien à la marocanité du Sahara et à la préservation de la sécurité, la stabilité et l’intégrité territoriale du Maroc». Le Conseil de Coopération du Golfe s’est félicité, à ce propos, des dernières résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur le Sahara marocain.

Les 6 États du Conseil de coopération du Golfe ont également exprimé leur soutien à tous les efforts déployés par le Maroc et la communauté internationale afin de parvenir à une solution pacifique à ce différend régional, rappelant l’importance pour toutes les parties de faire preuve de sagesse, de dialogue et d’un esprit de compromis. L’Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar ont souligné que le règlement de ce différend est à même de contribuer à la réalisation de la paix et de la stabilité dans la région.