mardi, mai 21, 2024
InternationalNationalSociété

Du nouveau pour le tunnel entre le Maroc et l’Espagne

DU NOUVEAU POUR LE TUNNEL ENTRE LE MAROC ET L’ESPAGNE

Le gouvernement espagnol a confié à Ineco, une société publique d’ingénierie, la mission d’élaborer un avant-projet pour le tunnel qui relierait l’Espagne et le Maroc sous le détroit. Ce document devrait être finalisé d’ici 2026, année probable du début des travaux pour la construction du tunnel ferroviaire.

Ineco a été chargée de mettre à jour l’avant-projet réalisé en 2007 par les entreprises Typsa (Espagne), Ingema (Maroc), Lombardi (Suisse) et Geodata (Italie). Pour accomplir cette tâche, l’entreprise d’ingénierie entreprendra la collecte et l’analyse de toutes les données techniques et économiques nécessaires à la réalisation du projet.

Selon les études antérieures, le coût du projet est estimé à environ 10 milliards d’euros, un montant considérable qui devrait être mobilisé grâce à la participation des institutions financières européennes et africaines. Les autorités marocaines et espagnoles ont réitéré leur engagement à construire ce tunnel avant la Coupe du monde 2030, que leurs deux pays organiseront conjointement avec le Portugal.

Ineco envisage de proposer un nouvel itinéraire plus long pour le tunnel sous le détroit. La longueur initiale du projet est de 14 kilomètres avec une profondeur de 1 000 mètres. Cependant, des alternatives seront étudiées pour prolonger le tunnel sur une plus grande distance tout en réduisant sa profondeur à moins de 300 mètres, comme l’indique le journal généraliste numérique espagnol Vozpópuli.

Initialement conçu comme un tunnel ferroviaire à simple tube avec un deuxième tunnel parallèle pour le trafic des personnes et des biens, les nouvelles études se pencheront sur la possibilité de connecter le tunnel au réseau ferroviaire européen. Cela permettrait de relier le Royaume du Maroc au Royaume d’Espagne, soit l’Europe et l’Afrique, avant la Coupe du monde 2030.