lundi, avril 22, 2024
Faits diversInternationalNational

(Vidéo) Maroc : Félix Bingui en passe d’être extradé en France

(VIDÉO) MAROC : FÉLIX BINGUI EN PASSE D’ÊTRE EXTRADÉ EN FRANCE

(Vidéo) Maroc : le chef du gang Yoda, Félix Bingui, alias «le chat», en passe d’être extradé en France

Félix Bingui, connu sous le pseudonyme de « le chat », est le chef d’un des gangs les plus influents de Marseille, en France. Son arrestation par la police marocaine à Casablanca, il y a dix jours, marque une étape cruciale vers son extradition vers la France.

Le ministre français de la Justice, Éric Dupont-Moretti, a confirmé lors d’une interview accordée ce mercredi matin à l’émission Face-à-Face sur BFMTV et RMC que Félix Bingui était sur le point d’être transféré vers la France dans le cadre de la procédure d’extradition en lien avec les activités du gang marseillais Yoda.

Dans un communiqué diffusé le samedi 9 mars, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a explicité que Félix Bingui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par les autorités françaises.

Son arrestation a été orchestrée par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), après une série d’enquêtes pour localiser sa cachette. Le chef du gang marseillais Yoda a ensuite été placé en garde à vue en attendant son transfert en France.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait vivement salué le rôle du Maroc dans cette opération, soulignant l’efficacité de la coopération entre les autorités marocaines et françaises dans la lutte contre le trafic de drogue.

Selon une source proche du dossier citée par l’Agence France-Presse (AFP), cette arrestation découle d’une collaboration étroite entre la police judiciaire française et le Maroc, qui a joué un rôle crucial dans l’interpellation de Félix Bingui.

Le procureur de Marseille, Nicolas Bessone, a précisé que Félix Bingui fera l’objet d’une demande formelle d’extradition vers la France. Cette démarche vise à le présenter devant un juge d’instruction dans le cadre d’un mandat d’arrêt émis pour diverses accusations, notamment l’importation de stupéfiants en bande organisée, l’association de malfaiteurs en vue de commettre un crime, le blanchiment d’argent, ainsi que la non justification de ressources.

Une fois que le Maroc aura donné son accord, une équipe spécialisée, probablement le Raid (une unité d’intervention spécialisée de la police nationale « Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion ») ou la Brigade Antigang  BRI (Brigade de recherche et d’intervention), sera chargée d’assurer le transfert de Félix Bingui vers la France. Cette opération sera conduite avec un maximum de discrétion pour garantir sa présentation devant la justice française dans les meilleures conditions.