jeudi, février 22, 2024
EconomieInternationalNational

Le groupe émirati Taqa va investir environ 100 milliards de dirhams au Maroc

Spread the love

HYDROGÈNE VERT : TAQA PRÉVOIT D’INVESTIR 100 MILLIARDS DE DIRHAMS À DAKHLA-OUED-EDDAHAB

Le groupe émirati Taqa a récemment dévoilé ses ambitieux plans d’investissement dans le secteur des énergies renouvelables au Maroc, avec un engagement financier colossal d’environ 100 milliards de dirhams (équivalent à 10 milliards de dollars). Ce projet de grande envergure est centré sur la construction d’une centrale d’énergie renouvelable d’une capacité de 6 000 mégawatts (MW) dans la région de Dakhla-Oued-Eddahab.

Selon les informations recueillies par Asharq Business, média économique lié à Bloomberg, le complexe sera spécifiquement dédié à la production d’hydrogène vert, une avancée significative vers des sources d’énergie plus durables. Pour concrétiser ce projet, Taqa a déjà acquis un vaste terrain couvrant 70 000 hectares, confirmant ainsi son engagement dans le développement de cette infrastructure majeure. La période de mise en service du complexe est estimée à 10 à 15 ans, ce qui en ferait la plus grande centrale de ce type au Maroc, tant en termes d’investissement que de capacité de production.

Cette annonce s’inscrit dans la continuité des efforts de Taqa Morocco, le premier producteur privé d’électricité dans le pays, en matière d’énergies renouvelables. En mars 2023, le groupe avait déjà communiqué sur un investissement considérable de près de 1,6 milliard de dollars pour la production de 1 000 MW d’énergies renouvelables d’ici 2030.

Le 14 décembre dernier, Taqa a également signé un mémorandum d’entente avec l’entreprise française Nexans, visant à fournir l’énergie renouvelable nécessaire à la consommation électrique de ses sites au Maroc. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie de décarbonation de l’industrie marocaine, soulignant ainsi l’engagement de Taqa en faveur de solutions énergétiques plus durables.

En parallèle à ce mégaprojet, Taqa Morocco participe à d’autres initiatives dans le domaine des énergies renouvelables. Notamment, le groupe développe actuellement un parc éolien de 300 MW à Tarfaya, représentant un investissement substantiel de 4,5 milliards de dirhams. De plus, Taqa fait partie, en consortium avec l’italien Enel Green Power, des groupes pré-qualifiés pour Noor Midelt II, un projet d’envergure dans le domaine de l’énergie solaire au Maroc.

Outre Taqa, d’autres acteurs majeurs manifestent également un intérêt significatif pour la région de Dakhla-Oued-Eddahab en tant que centre de production d’énergies vertes. Des entreprises telles que le polonais Green Capital et l’entreprise marocaine Falcon Capital planifient des projets d’hydrogène vert de plusieurs gigawatts, contribuant ainsi à positionner la région comme un futur hub mondial de l’hydrogène vert, en ligne avec les tendances globales vers une transition énergétique durable.