vendredi, mai 24, 2024
InternationalNationalSociété

(Vidéos) Aide au Maroc : Samira Sitaïl recadre les médias français

(VIDÉOS) AIDE AU MAROC : SAMIRA SITAÏL RECADRE LES MÉDIAS FRANÇAIS

SAMIRA SITAIL DÉFEND LE MAROC SUR BFM TV
Lors de son passage sur la chaîne d’information française BFM TV, dimanche soir, Samira Sitaïl, une personnalité ayant dirigé les rédactions de la chaîne de télévision 2M pendant de nombreuses années, a commenté la situation suite au séisme qui a frappé le Maroc le 8 septembre. Elle a notamment réagi aux critiques formulées par certains médias français concernant ce qu’ils considèrent comme un « refus » du Maroc d’accepter une aide française, en dépit de la crise humanitaire majeure que traverse le pays.

AIDE INTERNATIONALE AU MAROC
Depuis le séisme dévastateur du 8 septembre, de nombreux pays, dont la France, ont proposé leur aide au Maroc. Le Roi Mohammed VI a exprimé sa gratitude envers ces « pays frères » lors d’une réunion à Rabat le 9 septembre. Jusqu’à présent, le Maroc a accepté l’aide de certains pays, dont l’Espagne, le Royaume-Uni, le Qatar et les Émirats arabes unis, mais le silence du Maroc concernant l’offre d’aide de la France a suscité des interrogations dans les médias français.

SAMIRA SITAIL DÉFEND LE MAROC
Face à la polémique entourant le « refus » présumé du Maroc, Samira Sitaïl a vivement réagi lors de son intervention sur BFM TV. Elle a souligné l’injustice de déclarer sur un plateau de télévision que le Maroc refuse l’aide d’un pays, considérant cela comme un appel à la rébellion de la population marocaine. Elle a insisté sur la nécessité de corriger cette perception erronée de médias français qui ignorent le fait que le Maroc n’a pas encore répondu aux offres de nombreux autres pays.

LA QUESTION DE LA COMMUNICATION
Samira Sitaïl a également abordé la question de la communication, expliquant que chaque pays a sa propre manière de communiquer et que cela ne devrait pas être interprété de manière caricaturale. Elle a rappelé que le Maroc avait remercié tous les pays ayant proposé leur aide et que l’accusation de refus était infondée. 

LA POLITISATION DE LA SITUATION
La journaliste a critiqué le traitement médiatique politique de certains médias français, qui ont évoqué des sujets tels que la question algérienne, le Sahara marocain et d’autres questions politiques, alors que le sujet principal était le séisme au Maroc. Samira Sitaïl a souligné que ces sujets étaient hors-sujet et ne devraient pas compromettre la souveraineté de l’État marocain.

LE MAROC A BESOIN DE TEMPS POUR ÉVALUER LES BESOINS
Samira Sitaïl a rappelé que la France répondrait à la demande du Maroc si celui-ci exprimait une demande, mais que le Maroc avait besoin de temps pour évaluer les besoins et les coûts liés à la reconstruction. Elle a souligné l’importance pour les partenaires et alliés du Maroc de mettre de côté leurs positions politiques pour apporter une aide sincère, à l’instar des ONG qui sont déjà actives dans la région. Samira Sitaïl a affirmé que les Français étaient les bienvenus au Maroc et que les relations entre les deux pays étaient solides.