jeudi, juillet 18, 2024
Faits diversInternationalSociété

Israël : un Marocain arrêté pour trafic de cocaïne

ARRESTATION D’UN RÉSEAU INTERNATIONAL : TENTATIVE D’INTRODUCTION DE 700 KILOS DE COCAÏNE EN ISRAËL EN PROVENANCE DE COLOMBIE PAR UN MAROCAIN, UN ESPAGNOL ET UN ISRAÉLIEN

Les autorités ont procédé à l’arrestation d’un Marocain, d’un Espagnol et d’un Israélien dans le cadre d’une opération conjointe menée par l’unité préfectorale de la police judiciaire de la ville de Béni Mellal, en coordination avec les services de la Direction générale de surveillance du territoire national.

La police a réussi à contrecarrer leur tentative en se faisant passer pour des distributeurs dans le cadre d’une enquête conjointe menée par l’Unité centrale de la police de Jérusalem, l’Unité de renseignement et le bureau du procureur du district de Jérusalem.




Les suspects, identifiés comme Rashid Makboul, 43 ans, de nationalité marocaine, Jordi Sala Serra, 43 ans, de nationalité espagnole, et Shahar Zayton, 47 ans, de nationalité israélienne, sont soupçonnés d’être impliqués dans un réseau de trafic de drogue de grande envergure.

L’enquête, qui a duré deux ans, a été initiée après que les autorités colombiennes ont alerté la police marocaine de l’intention de Rashid Makboul et Jordi Sala Serra d’importer 2 000 kilogrammes de cocaïne en Israël.

Les forces de l’ordre ont alors mis en place une opération d’infiltration, se faisant passer pour des trafiquants, afin de surveiller et de recueillir des preuves contre les suspects. Selon les informations recueillies, le marocain Rashid Makboul et l’espagnol Jordi Sala Serra se sont rendus à Cartagena, en Colombie, pour rencontrer un individu qui est surnommé « VV ».

« VV » est présenté comme le vendeur de la drogue. Lors de cette rencontre, ils ont vérifié la qualité de la cocaïne et ont négocié les modalités de la transaction, convenant de deux versements de 26 000 dollars par kilogramme.




En avril dernier, le marocain Rashid Makboul et l’israélien Shahar Zayton ont été informés que la cargaison de drogue avait été convoyée vers Israël.

Cependant, ils ont découvert que le vendeur était en réalité un policier colombien infiltré et que la drogue n’était en fait jamais arrivée à destination.

Des agents en civil, qui se faisaient passer pour les complices du vendeur en Israël, ont montré une vidéo aux suspects, leur faisant croire que la drogue avait bien été livrée.

Une fois qu’ils ont confirmé la qualité de la marchandise, les suspects ont pris la fuite en direction de Jérusalem, mais ont été rapidement appréhendés par les forces de l’ordre.

Les suspects font maintenant face à des accusations graves, notamment de tentative d’importation d’une substance dangereuse en vue de sa distribution.

Ils ont été placés en détention en attendant leur procès, et s’ils sont reconnus coupables, ils risquent de lourdes peines de prison.

Cette arrestation marque une étape importante dans la lutte contre le trafic de drogue et met en évidence la coopération internationale pour démanteler les réseaux criminels transnationaux.