mardi, juillet 23, 2024
InternationalNationalSociétésport

(Vidéo) Un média allemand accuse des joueurs marocains de faire un «salut de Daech»

(VIDÉO) UN MÉDIA ALLEMAND ACCUSE DES JOUEURS MAROCAINS DE FAIRE UN «SALUT DE DAECH»

Les médias allemands continuent leur dérapage en abordant des sujets liés à la participation des Lions de l’Atlas à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Ainsi, après avoir vu dans les drapeaux palestiniens brandis par les joueurs de l’équipe nationale un «symbole d’antisémitisme», une chaîne allemande a consacré un reportage à une photo de trois joueurs de l’équipe qui auraient fait, selon la chaîne, un «salut de Daech».




Ainsi, la chaîne de télévision privée allemande Welt a assuré qu’une «photo de l’équipe nationale marocaine de football agace», ajoutant que sur la photo, «trois joueurs posent avec le drapeau marocain, fléchissant les bras et pointant leur index droit vers le haut».

Un salut qui serait «approprié par le soi-disant « État islamique »» (Daech).

Convaincue de sa révélation, la chaîne ajoute que «les combattants posent souvent avec le geste après des conquêtes», pointant une «image troublante».

«On ne sait pas si les joueurs marocains de la Coupe du monde en étaient conscients», enchaîne le présentateur de son journal, qui rappelle qu’«avant que les djihadistes ne proclament ce geste, il était universellement considéré comme un signe d’unité dans l’islam».




Les trois joueurs de l’équipe nationale marocaine en question sont Abdelhamid Sabiri, Zakaria Aboukhlal et Ilias Chair, qui n’ont fait que lever leurs index vers le ciel, qui a toujours été un symbole de l’unicité d’Allah.

Lors de son arrêt sur image, la chaîne est même allée jusqu’à diffuser, parallèlement à la photo des trois joueurs, des images de combattants de Deach levant l’index vers le ciel.





En revanche, l’entraîneur allemand de l’équipe de Liverpool, Jürgen Klopp a réagi à ce dérapage, rappelant à la chaîne privée allemande que les trois joueurs ont levé leurs index vers le ciel pour signifier qu’ils doivent à Dieu le mérite de la qualification de leur équipe en demi-finale de la Coupe du monde.

Avant la chaîne Welt, le journal allemand de gauche Taz avait attaqué les joueurs de l’équipe nationale marocaine, les accusant d’antisémitisme, pour avoir hissé le drapeau palestinien lors de leurs célébrations après la fin des matches qu’ils ont disputés au Mondial 2022.