jeudi, avril 25, 2024
Faits diversNationalSociété

(Photo) Tanger: Des tracts sur la voie publique mettent en alerte la police

Des tracts mettent en alerte la police à Tanger




Les services de sécurité de Tanger ont ouvert une enquête après que des tracts haineux et moralisateurs ont envahi la ville, suscitant l’indignation des habitants. Les auteurs seront bientôt identifiés et interpellés.




Des tracts contenant des messages de haine ou critiquant les parents qui laissent «leurs femmes ou enfants porter des pantalons serrés dans la rue » ont été postés sur des façades de commerce ou sur des poteaux électriques à Tanger dans la journée de dimanche. Pour ces inconnus, les filles qui ne se voileront pas seront traitées de “sans honneur, sans scrupule et sans religion”.

Les auteurs de ces textes considèrent que ces filles de “13 ans en âge de puberté, les femmes non-mariées à l’âge de 18 ans, les femmes en pleine fleur de l’âge (…) qui s’habillent avec des vêtements près du corps (…) sont des produits bon marché que leurs parents mettent sur les trottoirs, dans les rues, et sur les routes.” De quoi provoquer une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.




Les habitants de la ville ont appelé les autorités locales et les responsables de la sécurité à ouvrir une enquête urgente. Alors que l’indignation montait contre ces tracts haineux. Un individu a mis en ligne une vidéo depuis l’Espagne pour affirmer que le message « est en relation avec l’islam et n’a rien à voir avec le terrorisme». Aussi, a-t-il soutenu que ce qui a été écrit est «juste». L’appel des habitants a été entendu.

Les services de sécurité de Tanger ont ouvert une enquête judiciaire, afin de déterminer les circonstances de l’apparition de tracts et d’affiches et d’identifier les auteurs. Les enquêteurs vont effectuer une descente sur les lieux où il y a des caméras de surveillance, indique-t-on.








 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par 7achak (@7achak.maroc)