mercredi, juillet 17, 2024
InternationalNationalSociété

Gad Elmaleh évoque son statut d’immigré marocain

Gad Elmaleh évoque son statut d’immigré marocain

L’humoriste, acteur, réalisateur et chanteur marocain, Gad Elmaleh, en tournée en France pour son 7ème one-man-show, le nouveau spectacle de stand-up intitulé « Lui-même », s’est récemment exprimé sur son attachement à son pays natal, le Maroc, et sur sa propre expérience en tant qu’immigré marocain dans une France traversée par des clivages politiques de la société entre gauche et extrême droite.

Au cours d’une interview avec le journal français La Tribune, Gad Elmaleh a partagé ses réflexions sur son parcours personnel. Né à Casablanca et de confession juive, l’humoriste exprime son admiration pour le travail de l’islamologue marocain Rachid Benzine, qu’il trouve inspirant.

Fier de ses racines marocaines, l’artiste de 53 ans partage également ses observations sur le paysage politique actuel en France. « Je suis né au Maroc, et j’en suis fier à 1000% », déclare-t-il, tout en soulignant qu’en tant que citoyen marocain et canadien, il n’a pas le droit de vote en France. Il reconnaît l’importance du vote, mais ne se sent pas en position de « donner des leçons aux électeurs français ».

Même s’il envisage de demander la citoyenneté française, Gad Elmaleh apprécie son statut d’immigré. « J’aime mon statut d’immigré. Et, comme mes parents, je suis infiniment reconnaissant envers la France, qui m’a permis de travailler et de réussir. La seule chose que je n’ai pas, c’est le droit de vote. Mais cela ne m’empêche pas de me demander à chaque élection pour qui je voterais », dit-il.

Gad Elmaleh se questionne sur l’influence que son expérience en tant qu’immigré marocain juif pourrait avoir sur ses choix électoraux, tout en soulignant que « ce statut ne me définit pas en tant que citoyen ». Il se demande également si sa carrière aurait été la même si une politique d’extrême droite avait été en place lorsqu’il a commencé sa carrière en France. Il note que « de nombreux immigrés marocains, dont mon père, ressentent toujours qu’ils sont des invités en France et qu’ils doivent se comporter de manière discrète et respectueuse, sans pour autant être soumis ».




À lire aussi :

(Vidéo) Gad Elmaleh invite la France à s’inspirer du Maroc