mardi, avril 23, 2024
InternationalNationalSociété

Gaza : l’aide du Maroc par voie terrestre a été approuvée par Israël

(VIDÉOS) GAZA : L’AIDE DU MAROC PAR VOIE TERRESTRE A ÉTÉ APPROUVÉE PAR ISRAËL

Les secours humanitaires envoyés par le Maroc à destination de la bande de Gaza suivent un itinéraire complexe. D’abord, ils sont acheminés par avion jusqu’à Tel-Aviv. Une fois arrivés à l’aéroport Ben-Gourion, ces aides sont transportées vers le point de passage de Kerem Shalom, qui marque la frontière entre Israël et Gaza. Ce processus s’est déroulé sous l’approbation du gouvernement israélien, notamment du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

À Kerem Shalom, c’est le Croissant-Rouge palestinien qui prend le relais pour la distribution de ces aides humanitaires à la population locale. Cette opération, annoncée par le Maroc, constitue une initiative remarquable, car elle achemine des quantités importantes de fournitures essentielles vers Gaza, malgré les défis logistiques et politiques qui entourent la région. Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, il y a cinq mois, «le Maroc a été le premier pays à acheminer, par cet itinéraire terrestre inédit, son aide humanitaire», a affirmé le ministère des Affaires étrangères à Rabat, dans son communiqué.

Selon l’AFP, la normalisation des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël aurait facilité cette opération, d’après une source marocaine. «Le Maroc a toujours dit que sa relation avec Israël était destinée à servir la paix dans la région et les intérêts des Palestiniens», a-t-elle déclaré anonymement à l’agence de presse.

Cette démarche est d’autant plus significative compte tenu de la situation précaire dans laquelle se trouve la bande de Gaza. Sous le contrôle israélien, l’accès à l’aide internationale est restreint, ce qui rend chaque envoi d’une importance capitale pour les habitants de cette région densément peuplée. La principale voie d’acheminement de l’aide se fait généralement par le passage de Rafah, au sud de Gaza, mais l’acheminement par voie terrestre depuis le nord de la région est une nouvelle approche qui offre une alternative bienvenue.

Depuis le début du conflit dans la bande de Gaza, les conditions de vie se sont détériorées rapidement. L’accès à l’eau potable, à l’électricité, aux soins médicaux et aux denrées alimentaires est devenu de plus en plus difficile pour la population locale. Les Nations unies ont exprimé de sérieuses préoccupations quant à la possibilité d’une famine généralisée, mettant en lumière l’urgence d’une assistance humanitaire continue.

Outre les efforts institutionnels, le Maroc, à travers des initiatives telles que la Fondation Mohammed V pour la solidarité et le Comité Al Qods présidé par le roi Mohammed VI, apporte un soutien financier crucial. Une part importante de l’aide humanitaire est ainsi prise en charge sur fonds personnels, avec une attention particulière portée aux besoins des nourrissons et des jeunes enfants.

De plus, le Maroc envisage d’étendre son assistance à la population palestinienne de Jérusalem, en mettant en place une salle de coordination des urgences à l’hôpital de la ville sainte. Ces efforts reflètent l’engagement continu du Maroc en faveur de la paix et de la solidarité régionale, malgré les défis politiques et logistiques considérables.