jeudi, avril 18, 2024
Faits diversNationalSociété

ONU: des experts demandent une enquête sur des Palestiniennes

ONU: DES EXPERTS DEMANDENT UNE ENQUÊTE SUR LES VIOLENCES ISRAÉLIENNES CONTRE DES PALESTINIENNES

Des experts en droits humains de l’ONU ont demandé une enquête indépendante sur les allégations de violences, y compris sexuelles, visant des Palestiniennes, qui auraient été perpétrées par des Israéliens.

Le communiqué des sept experts indépendants de l’ONU a suscité une vive réaction d’Israël, qui a qualifié leurs affirmations de « méprisables et sans fondement ».

Les experts ont exprimé leur inquiétude face aux « allégations crédibles de violations flagrantes des droits humains » visant des Palestiniennes dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Ils citent des informations selon lesquelles des femmes et des filles auraient été « arbitrairement exécutées à Gaza, souvent avec des membres de leur famille, y compris leurs enfants ».

« Nous sommes choqués par les informations faisant état de femmes et d’enfants palestiniens délibérément visés et d’exécutions extrajudiciaires » alors que ces personnes « cherchaient un refuge ou qu’elles fuyaient », ont-ils déclaré.

Les experts indépendants, qui sont nommés par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU mais ne représentent pas l’ONU, pointent également du doigt la « détention arbitraire de centaines de femmes et de filles palestiniennes », notamment des défenseurs des droits humains, des journalistes et des humanitaires.

Selon les experts de l’ONU, bon nombre des personnes détenues auraient été soumises à des « traitements inhumains et dégradants », notamment de violents passages à tabac, et se verraient refuser des serviettes hygiéniques, de la nourriture et des médicaments.

Ils expriment leur inquiétude particulière face aux informations faisant état de « multiples formes d’agression sexuelle », notamment des viols sur au moins deux détenues, tandis que d’autres ont été « déshabillées et fouillées par des officiers masculins de l’armée israélienne ».

Les experts indépendants nommés par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU réclament une « enquête indépendante, impartiale, rapide, approfondie et efficace » sur ces allégations, exhortant Israël à coopérer.

La représentation israélienne auprès de l’ONU à Genève a balayé leurs accusations, affirmant que les experts étaient « motivés par leur haine pour Israël, et non par la vérité ». On connaît la chanson : soit vous êtes avec nous, soit vous êtes antisémites…

La représentation israélienne auprès de l’ONU à Genève a également indiqué que les autorités israéliennes n’avaient reçu aucune plainte, mais qu’elles sont prêtes à enquêter sur toute « allégation concrète de mauvaise conduite de la part de ses forces de sécurité lorsqu’elles seraient présentées avec des allégations et des preuves crédibles ».