jeudi, février 29, 2024
Faits diversSociété

Espagne : le rappeur Morad risque 6 ans de prison

Spread the love

ESPAGNE : LE RAPPEUR MORAD RISQUE 6 ANS DE PRISON

Le rappeur espagnole d’origine marocaine Morad est confronté à une peine potentielle de 6 ans de prison pour avoir agressé deux agents des Mossos d’Esquadra à L’Hospitalet de Llobregat (Barcelone) le 17 juillet 2021 en utilisant un taser.




Le rappeur Morad, espagnol d’origine marocaine, est confronté à une peine potentielle de 6 ans de prison à la suite d’un incident survenu le 17 juillet 2021 à L’Hospitalet de Llobregat, près de Barcelone.

Morad est accusé d’avoir agressé deux agents des Mossos d’Esquadra en utilisant un taser, une arme électrique paralysante.

Selon les sources locales, les agents procédaient à un contrôle de couvre-feu dans le quartier La Florida lorsque des résidents ont commencé à leur jeter des bouteilles en verre et à les insulter.

Le rappeur aurait été impliqué dans cet incident en lançant des projectiles sur les agents.

La situation aurait ensuite dégénéré lorsque les agents ont poursuivi le rappeur Morad dans un couloir.

Selon le procureur, le rappeur aurait fait preuve d’une indifférence manifeste envers l’autorité et aurait sorti un taser pour attaquer les agents, donnant même un coup de pied à l’un d’entre eux.

Les autorités estiment que Morad a commis des crimes d’agression avec une arme et de possession d’une arme prohibée.




Il convient de noter que le rappeur Morad a déjà été confronté à la justice par le passé.

En 2018, avant le début de sa carrière musicale, il avait été accusé de tentative de cambriolage à Barcelone, mais avait été acquitté.

En juillet 2022, il a également fait l’objet d’une plainte pour une confrontation avec la police.

Actuellement, la défense de Morad conteste les accusations portées contre lui.

Ses avocats affirment qu’il ne résidait pas dans son quartier au moment de l’incident en raison d’une mesure de précaution prise par un juge à la suite d’incidents antérieurs dans sa ville natale.

Ils soutiennent également que le rappeur n’était pas armé et qu’il n’a pas attaqué les agents.

L’affaire est maintenant entre les mains de la justice, et le rappeur Morad risque une peine de 6 ans de prison s’il est reconnu coupable des charges qui pèsent contre lui.