vendredi, février 23, 2024
InternationalNationalSociété

Drogue: à Vienne, le Maroc fait le bilan de 3 ans de lutte contre le trafic de drogue

Spread the love

Stupéfiants: à Vienne, le Royaume du Maroc fait le bilan de trois ans de lutte contre le trafic de drogue




843 tonnes de résine de cannabis, trois tonnes de cocaïne, 20 kilos d’héroïne et plus de deux millions d’unités d’ecstasy. Il s’agit des quantités de drogues saisies par les autorités marocaines durant ces trois dernières années dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue.




Le Maroc est engagé dans une lutte sans merci contre le trafic de drogue. Le bilan de cette lutte a été présenté par l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne, Azzeddine Farhane, lors de la 64e session de la Commission des stupéfiants (CND), tenue à Vienne du 12 au 16 avril, rapporte Al Ahdath Al Maghribia.

Ainsi, les autorités marocaines ont pu, durant les trois dernières années, faire avorter plusieurs opérations de trafic illicite de drogues permettant la saisie de plus de 843 tonnes de résine de cannabis, 48,4 millions d’unités de psychotropes, 2,2 millions d’unités d’ecstasy et plus de 3 tonnes de cocaïne et environ 20 kg d’héroïne.




S’exprimant lors du débat du Segment Général, l’ambassadeur Azzeddine Farhane assure que le Royaume, fidèle aux engagements pris dans le cadre des instruments internationaux relatifs à la lutte contre le problème mondial de la drogue et à la déclaration ministérielle de 2019, continue à assumer sa responsabilité pour promouvoir la sécurité, la santé et la prospérité que ce soit au niveau régional ou international.

Le journal ajoute que Azzeddine Farhane a détaillé les efforts déployés par le Royaume dans le cadre de la mise en œuvre de sa stratégie de lutte antidrogue, basée sur la réduction de l’offre et de la demande, la prévention de l’usage des drogues et l’accès au traitement.




Mais aussi sur la coopération bilatérale et internationale, et ce, malgré les contraintes engendrées par la propagation de la pandémie de Covid-19.  L’ambassadeur ajoute que dans le cadre du nouveau contexte dicté par la crise sanitaire, les autorités marocaines ont redoublé de vigilance et ont renforcé leur coordination et la coopération opérationnelle avec les pays amis.

Tous ces efforts ont pour objectif de déjouer les plans des réseaux de trafic de drogue qui ont cherché à exploiter la crise induite par la Covid-19 pour acheminer les drogues, en utilisant principalement les nouvelles technologies de l’information et de communication dans la distribution des drogues.