mercredi, février 21, 2024
Non classé

Les assurances vont accorder aux clients une remise au pro rata de la durée du confinement

Spread the love

Les primes d’assurance automobile vont être ajustées. Les compagnies vont accorder aux clients particuliers un rabais dont le montant dépendra de la durée du confinement.




Il n’y a pas que du mauvais dans le confinement, synonyme de baisse de la sinistralité. Dans son édition du 12 mai, L’Economiste relève ainsi que le nombre d’accidents routiers a chuté de 60% durant les premières semaines du confinement.
Le journal constate toutefois que les restrictions de déplacement sont moins respectées, depuis peu, ce qui engendre une augmentation du trafic et donc des accidents de la route.
Ceci est dû à une «certaine lassitude» des Marocains après plus de 45 jours de confinement, ajoute le quotidien. Ceci dit, L’Economiste affirme que le confinement «a bénéficié aux assureurs qui ont vu les indemnisations liés aux accidents baisser».




Cela leur a permis, rappelle la même source, d’accorder un moratoire pour le renouvellement des contrats arrivés à échéance entre le 20 mars et le 30 avril. L’Economiste croit savoir que le secteur pourrait aller plus loin en proposant, prochainement, une réduction de la prime auto aux clients particuliers.
Elle concerne «les automobilistes disposant d’une assurance valide durant la période de confinement». Comme le rapporte le journal, le rabais sera calculé en fonction de la durée de l’état d’urgence. «Sauf prorogation au-delà du 20 mai, la ristourne sera donc accordée sur deux mois d’assurance.




La profession va incessamment détailler les modalités de cette mesure. Le dispositif devrait être opérationnel d’ici début juin», fait-il savoir.
L’Economiste rappelle que l’assurance automobile représente plus du ¼ du chiffre d’affaires du secteur, avec 12 milliards de dirhams en 2019.
Si les primes ont augmenté de 2% à 4 milliards de dirhams au premier trimestre, cette hausse cache une baisse de 10% de l’activité en mars, dont un repli de 15% des primes RC automobile. À cela s’ajoute le fort niveau d’impayés, qui se situe autour de 6 milliards de dirhams.




À lire aussi:

Covid-19 au Maroc: baisse des accidents de la circulation et de la criminalité